3 prix d’innovation pour sa solution de prévision de l’énergie éolienne : meteo*swift a le vent en poupe !

Concours-mondial-innovationL’intégration au réseau et la prévision deviennent des enjeux essentiels pour le secteur des énergies renouvelables. C’est sans doute pour cette raison que meteo*swift, jeune startup implantée au Tarmac sur Montbonnot, séduit autant les jurys avec son outil de prévision de l’énergie éolienne basé sur des technologies de rupture, notamment le machine learning.

Après la remise des prix du Concours Mondial de l’Innovation et du Prix des innovateurs Arcelor-Mittal, soit 250k€ au total), puis du prix X-Grant Silicon Valley, meteo*swift a remporté le Cleantech Open France sur une centaine de dossiers et figure donc parmi les 10 entreprises françaises les plus innovantes et avec le plus d’avenir dans les technologies propres.

« La finale s’est déroulée devant une dizaine d’investisseurs spécialisés en énergies renouvelables. Les questions étaient très pointues et ont ouvert plusieurs réflexions en interne, c’était vraiment très intéressant ! » explique Morgane Barthod, co-fondatrice de meteo*swift. « Grâce à ce prix, nous allons être accompagnés par l’organisme européen Climate-KIC pour perfectionner notre stratégie et accélérer notre développement commercial ».

EmTech-meteoSwiftmeteo*swift gagnant du concours de pitch d’Emtech France

En plus de ces 3 prix d’innovation, meteo*swift a également remporté le concours de pitchs d’EmTech France, une conférence organisée par le journal MIT technology review, rassemblant des entreprises innovantes et des experts autour des technologies émergentes, dont l’édition européenne s’est déroulée à Toulouse les 6 et 7 octobre dernier. Une belle reconnaissance pour l’équipe qui s’est agrandie ces derniers mois avec l’arrivée de Julien pour la R&D en machine learning, et de Tanguy pour sa thèse CIFRE.

morgane-barthod-polytechnicienne-presidente-de-meteoswift-le-doigt-indiquant-l-un-des-parcs-eoliens-terrestres-equipes-par-sa-societe-1476186931

Photo DL – Olivier PENTIER – Morgane Barthod, polytechnicienne, présidente de Meteoswift, le doigt indiquant l’un des parcs éoliens terrestres équipés par sa société.

L’actualité de la jeune startup est donc bien remplie avec la signature de ses premiers contrats (une formation de météorologie et un contrat de prévision sur 5 parcs éoliens) et le développement de la plateforme web permettant d’analyser les prévisions et de superviser les parcs éoliens. Ses priorités actuelles ? Renforcer sa légitimité avec d’autres contrats et consolider le cadre contractuel de sa collaboration avec Météo-France. Une belle success story à suivre de très près…

À lire également, l’article paru dans le Dauphiné Libéré, Meteoswift prévoit la production éolienne du lendemain.