#FrenchTech Ticket : @Mikaniki arrive tout droit de Doubai au Tarmac pour développer son service door-to-door !

De gauche à droite : Tanuj et Nabil (Mikaniki), Claire Chanterelle, Frédérique Terrier et Emilie Rondet

C’est la seconde startup étrangère du #French Tech Ticket à rejoindre le Tarmac après Sentio Sports Analytics : forte de son succès à Doubai, Mikaniki fait partie des 70 heureuses élues à avoir l’opportunité de tester le marché français et européen ! Mikaniki a développé une application mobile et une plateforme web pour proposer un service clé en main et door-to-door aux conducteurs automobiles. Quel que soit le problème : panne sur la route, besoin de faire changer ses pneus, accident, réparations mécaniques ou retouches carrosserie, l’utilisateur se connecte à l’appli et réserve en temps réel le service choisi. Mikaniki se charge de tout : récupération du véhicule par le dépanneur le plus proche, prise en charge du conducteur (directement via Uber), sélection du garagiste le plus adéquat, vérification des réparations du véhicule et remise en main propre d’une voiture réparée, avec garantie réparations. Pour ce faire, Mikaniki a développé à Doubai des partenariats avec les garagistes et les dépanneurs, pour garantir à ses clients la meilleure qualité au meilleur prix (grâce au volume d’affaires apporté).

Et le service a séduit aussi bien les hommes que les femmes, les cadres peu disponibles que les femmes au foyer, les femmes seules ou les clients très aisés ravis d’un service type concierge. Créée en 2013 à Doubai, mais réellement lancée sur le marché depuis 2015, Mikaniki dégage un résultat net annuel de l’ordre de 280K€, et souhaite se développer en France et en Europe.

Le 17 février dernier, Nabil AlSayed et Tanuj Damani étaient donc accueillis au Tarmac par Claire Chanterelle, Directrice du Tarmac, mais aussi Frédérique Terrier de l’UT 38, désignée comme le helpdesk administratif des startup étrangères, et Emilie Rondet, French Tech in the Alps Grenoble, pour un tour d’horizon à 360° du business model de Mikaniki et des challenges à relever pour l’adapter au modèle français …. Prochaine étape : la création d’une entité juridique française à Grenoble !