Travailler sa voix pour inspirer confiance à ses clients [Atelier Tarmac]

A VPN is an essential component of IT security, whether you’re just starting a business or are already up and running. Most business interactions and transactions happen online and VPN

La voix guide, la voix entraîne, la voix nous porte. Elle est un allié inconditionnel du leader, manager et du commercial. Savoir utiliser sa voix, la maîtriser et mettre en adéquation sa gestuel et sa posture avec le but que l’on sert permet de maximiser sa performance commerciale.

Sur les 30 dernières années nous avons multiplier les outils, automatisations et autre IA pour nous aider, mais au final c’est l’Humain qui fait tout.

Le 21 octobre, le TARMAC proposait donc un atelier pour :

  • Travailler sa voix pour inspirer confiance à ses clients
  • Acquérir les clés d’entrainements pratiques en expérimentant un discours commercial incarné, la gestion du non et l’adaptabilité !

Pour le réaliser, nous avons fait appel comme toujours à une spécialiste du domaine : Guida Bulha. Depuis 14 ans, Guida Bulha entraine des dirigeants, managers et commerciaux, sur toutes les situations professionnelles où la capacité d’influence est fondamentale :

  • Le leadership
  • La communication interpersonnelle
  • La relation client

Expérimentée dans les domaines du commerce international et de la communication, passionnée par la voix et par la communication non verbale, elle est certifiée en tant que formatrice et conseil en expression vocale.

Créer une alliance entre le mental, l’émotionnel et le corporel

L’atelier proposé visait à répondre à deux questions :

  1. Comment sa communication et ses comportements peuvent élargir son efficacité commerciale ?
  2. Comment les adapter, pour installer une relation de confiance avec ses clients ?

La démarche proposée a permis de pointer l’importance d’aligner corps, mental et émotion et à conscientiser comment ce trio indissociable se traduit dans notre voix. Ainsi on comprend vite qu’une voix enjouée, mais une posture avachie vont traduire deux informations contradictoires qui ne vont pas mettre en confiance l’interlocuteur.  Au fil de l’atelier, sont ainsi données des clés pour placer sa voix, adopter la bonne gestuelle, la bonne posture en fonction de l’effet recherché. L’importance du temps de préparation, de la mise en condition est particulièrement pointé du doigt. A partir d’ateliers d’expérimentation, les participants apprennent à reconnaître l’importance du non verbal et la gestion des modes mentaux.

La gestion des modes mentaux : une solution au stress

Le stress est le symptôme visible d’un conflit interne. Il existe deux régions du cerveau principalement impliquées dans la gouvernance du stress :

  • Le cerveau limbique : associé aux émotions brutes, à nos croyances et à nos valeurs, il est au centre du fonctionnement de notre mode mental automatique. Il agit de façon binaire : vrai/faux, bon/mauvais, beau/moche, noir/blanc, honnête/malhonnête. En quelque sorte, le système limbique ne réfléchit pas, il réagit en fonction de son expérience.
  • le néocortex préfrontal : il est la partie la plus récente et la plus « intelligente » de notre cerveau. Siège des sentiments nuancés et des pensées logiques ou globales, il est au cœur du mode mental adaptatif. Il est à l’aise dans l’improvisation, le questionnement, la créativité, l’inconnu et l’imprévu.

Que se passe-t-il quand le stress nous tombe dessus ?

Il s’agit souvent de situations où notre système limbique (mode automatique) ne laisse pas de place à l’expression du néocortex préfrontal (mode adaptatif), alors que ce dernier est bien mieux équipé pour gérer une situation inédite ou complexe. Ces deux modes sont le plus souvent et avant tout complémentaires, ils s’appuient l’un sur l’autre et travaillent en alternance.

La méthode de gestion des modes mentaux est une gymnastique cérébrale qui permet de passer consciemment du mode automatique au mode adaptatif.

A partir d’exercices d’articulation et de respiration, mais aussi de mises en situations complexes, les participants ont travaillé leur conscience à soi pour mieux pouvoir solliciter à la demande leur néocortex préfrontal qui permet de mieux :

  • Gérer leurs émotions
  • S’adapter aux situations complexes
  • Entrainer leur agilité comportementale

Si on veut toujours être bien, on n’inventera rien

Cette approche peut aider à résoudre petits et gros stress. Elle donne la liberté de faire un choix plus cohérent et surtout plus conscient face aux enjeux qui nous animent. Tout être humain a des limites. Ne pas comprendre, savoir ou pouvoir est un état normal. L’approche de la gestion des modes mentaux facilite ce premier constat : décomplexez-vous ! Les gens qui ont bien réussi, ceux qui ont innové, créé, ont pris plus de risques quant à leurs opinions, leurs actions. Ils se sont donc souvent trompés. Si on veut toujours être bien, on n’inventera rien. Il faut oser, se moquer gentiment de soi. La bascule permanente des modes mentaux, ça rend intelligent, curieux, ouvert et réfléchi.

Suivez-nous !

À propos d'Inovallée

Labellisée par Retis, inovallée est une technopole de l’innovation durable située près de Grenoble, au pied des montagnes.

Derniers articles

Besoin d'un accompagnement ?

Menu de navigation

Sports & Loisirs

Annuaire

Cvthèque

Offres d'emplois

Le Mag

L'agenda

My ino