Aux côtés d’Entreprendre pour Apprendre et de l’UGA Design Factory, le Tarmac poursuit ses actions de sensibilisation des jeunes à l’entrepreneuriat et aux métiers de la tech

A VPN is an essential component of IT security, whether you’re just starting a business or are already up and running. Most business interactions and transactions happen online and VPN

Aujourd’hui, notre monde semble en danger dans ses dimensions écologiques, démocratiques et sociales. La crise de la COVID-19 révèle et accentue les dynamiques déjà à l’œuvre. Il s’agit maintenant, plus que jamais, d’apporter de nouvelles solutions. Au cours de l’histoire, on s’aperçoit que la jeunesse a souvent su reconstruire le monde, changer les règles en vigueur, et dessiner les lignes d’un avenir souhaitable. C’est l’une des raisons qui pousse le Tarmac depuis plus de 5 ans à s’investir auprès des jeunes et à les sensibiliser à l’entrepreneuriat et aux métiers de la tech.

L’équipe Tarmac est en effet profondément convaincue que c’est aux jeunes de se saisir de l’opportunité de construire le monde dans lequel ils vont évoluer, et pas seulement aux générations qui les précèdent. Pour contribuer à la cocréation de ce monde de demain, deux actions phare ont donc été menées par le Tarmac depuis le début 2022 : l’accueil d’étudiantes dans le cadre du programme Mobilités sociétales de l’UGA et l’accueil d’un Mini-Lab organisé par Entreprendre pour Apprendre.

Mobilités sociétales, un programme expérimental lancé par l’UGA pour permettre aux étudiants de développer des soft skills au contact d’un milieu « inhabituel »

Depuis 2021, le Tarmac et inovallée s’engagent en effet aux côtés de la Design Factory de l’UGA, dont la mission est d’imaginer des solutions créatives et entreprendre dans un monde de transitions. En 2021, inovallée avait eu l’opportunité de participer au programme Hack ton Campus, un hackathon interdisciplinaire pour favoriser la créativité et l’innovation en équipe des étudiants de l’UGA. Et c’est également dans le cadre de ce partenariat fort que le Tarmac a pu participer, début mars, à un programme expérimental baptisé « Mobilités sociétales ». L’enseignement transversal à choix « Mobilités sociétales » propose aux étudiants de vivre une aventure humaine et sociétale et de réaliser une petite œuvre témoin présentée lors d’une exposition à la fin du module.

Après une journée de sensibilisation à l’observation terrain, à la créativité, à l’empathie, à la posture anthropologique, à l’éthique, au savoir-être, à la communication orale, au storytelling et au prototypage, les étudiants passent 3 jours d’observation terrain en binômes dans un milieu en marge de leur réalité quotidienne (associations, collectivités, organisations privées ou publiques, autres).

Mobiliser et développer sa créativité, développer l’observation, son ouverture à soi et aux autres, son adaptabilité… des compétences capitales pour l’entreprise !

C’est ainsi que deux jeunes étudiantes en première année de psychologie, qui se destinent à étudier la criminologie, ont embarqué dans l’aventure Tarmac en étant loin d’imaginer ce qui les attendait ! Une expérience riche en découvertes, mais aussi sur le plan humain, selon le témoignage de Shanta et Louane qui ont, lors de la restitution finale, représenté le Tarmac sous la forme d’une maquette d’avion avec, à son bord, les startups rencontrées au cours de ces trois jours qui contribuent à leur niveau à transformer le monde.

Cette première édition des Mobilités Sociétales a été une véritable réussite côté étudiants, comme côté structures, toutes présentes pour partager leurs retours d’expérience lors de la restitution finale. Pour les étudiants, de nouvelles compétences ont été travaillées. Par exemple, s’ouvrir et acquérir des softs skills au contact d’un milieu « inhabituel », mobiliser et développer sa créativité à l’aide des bases du Design Thinking (storytelling, prototypage), développer l’observation, son ouverture à soi et aux autres, son adaptabilité face à des organisations « inhabituelles », etc.

Et, côté Tarmac, l’apport de ce programme est tout aussi riche : « La venue de ces deux étudiantes m’a offert une prise de recul bénéfique et un souffle de créativité sur des projets qui me mobilisaient au quotidien et ne trouvaient pas de réponses satisfaisantes », explique Sophie Raimbault-Mutel, Responsable du Tarmac. « Le simple fait de confronter nos idées avec ces jeunes étudiantes, issues d’un univers radicalement différent, nous a permis de faire émerger des solutions inattendues ! »

40 jeunes accueillis au Tarmac dans le cadre du Mini-Lab Entreprendre pour Apprendre

Le 17 mars, c’était au tour de l’association Entreprendre Pour Apprendre, agréée par le Ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports, de venir au Tarmac. Créateur de nouvelles perspectives, l’une des missions de cette association est d’interconnecter l’école et l’entreprise pour s’enrichir mutuellement de toutes les énergies et faire grandir ensemble les potentiels. Comment ? En faisant vivre une aventure entrepreneuriale collective qui donne à chacun·e le pouvoir de faire grandir ses idées et sa personnalité.

Dans le cadre d’un nouveau partenariat lancé en début d’année, le Tarmac a donc accueilli un « Mini-Lab », c’est-à-dire une demi-journée d’échange permettant aux Mini Entrepreneurs de découvrir un partenaire du territoire, de préparer le Festival des Mini-Entreprises®, et de prendre conscience de la dynamique collective d’Entreprendre Pour Apprendre Auvergne Rhône-Alpes (200 Mini-Entreprises EPA, soit plus de 5000 jeunes mobilisés sur le territoire régional).

Cet événement est proposé dans le cadre du parcours Mini-Entreprise ‘L’, programme pédagogique entrepreneurial ayant pour objectif la création d’une entreprise à taille réelle durant dix mois au sein de structures éducatives. Les jeunes suivent différentes étapes de la création d’entreprise : de la phase d’idéation à la commercialisation de leur produit.

C’est ainsi que le Tarmac a accueilli au sein de l’incubateur de startups technologiques 14 élèves du CFP les Charmilles à Saint Martin d’Hères et 26 élèves de l’école des pupilles de l’Air de Montbonnot, soit 40 jeunes au total. Une expérience qui sera renouvelée chaque année, tant l’approche pédagogique, permettant d’interconnecter les jeunes et le monde économique qui les entoure, nous semble pertinente !

Suivez-nous !

À propos d'Inovallée

Labellisée par Retis, inovallée est une technopole de l’innovation durable située près de Grenoble, au pied des montagnes.

Derniers articles

Besoin d'un accompagnement ?

Menu de navigation

Sports & Loisirs

Annuaire

Cvthèque

Offres d'emplois

Le Mag

L'agenda

My ino