Jeresiliemoncontrat.com devient Clicissimo pour étendre son offre de services autour de la Lettre Recommandée Electronique sur de nouveaux segments de marché 

L'équipe de Clicissimo

Après avoir conquis 60% du marché de l’assurance…

Jeresiliemoncontrat.com avait démarré au Tarmac autour d’une idée centrale : développer une offre de services métiers autour de la Lettre Recommandée Electronique (LRE), à destination des agents d’assurance, qui peuvent via la plateforme dématérialiser la résiliation des anciens contrats de leurs clients.

En s’appuyant sur son partenaire Clearbus, récemment certifié Eidas (la nouvelle norme européenne très exigeante en matière de LRE), Jeresiliemoncontrat.com a conquis, en 3 ans seulement, plus de 60% du marché des agents d’assurance, représentant plus de 600 000 contrats résilié par LRE  en 2019 !

« Sur ce marché historique, nous nous développons sur deux axes. Commercialement en proposant notre offre aux courtiers en assurance et techniquement : nous avons développé une nouvelle offre de service d’envoi de courriers hybrides (mixte courriers électroniques et papiers) via la plateforme, grâce à un nouveau partenariat signé avec Tagginformatique», souligne Jean Fournier, cofondateur de la startup, qui vient donc de lancer Jenvoiemoncourrier.fr!

La première raison sociale de l’entreprise étant devenue trop restrictive, elle a changé de nom cet été au profit de Clic’issimo, pour recouvrir l’ensemble des offres présentes et à venir, avec une nouvelle identité graphique. « Le logo de Clic’issimo a été pensé comme une fleur, dont le cœur est l’opérateur postal électronique Clearbus, et les pétales les offres et plateformes de services métiers associées », souligne Jean Fournier.

…Clic’issimo part à l’assaut de l’immobilier

Après le lancement de Jenvoiemoncourrier.fr, qui pour l’instant est exclusivement réservé aux clients historiques du monde de l’assurance, Clic’issimo ajoute un tout nouveau pétale à son offre : onesyndic.fr, pour adresser le secteur de l’immobilier.

« Nos services s’adressent aux professionnels qui doivent légalement envoyer des courriers recommandés avec une garantie de qualité. Les syndics de copropriété, qui envoient des convocations d’Assemblée Générale sont donc une cible clé que nous souhaitions séduire », poursuit Jean Fournier.

Un prototype de la future plateforme a donc été présenté à quelques syndics importants, qui ont été immédiatement intéressés par le concept et se sont portés volontaires pour être clients pilotes. C’est avec eux et autour de leurs besoins quotidiens que Clic’issimo coconstruit actuellement oneSyndic.fr, dont le lancement commercial est prévu dans les prochains mois.

Légal ET efficace : le service client au centre d’un modèle 100% boostrap

La clé du succès de cette startup web atypique repose sur un élément central (et pourtant trop souvent oublié) : le service clients de bout en bout. En amont, chaque plateforme est coconstruite avec un panel de clients pilotes qui amènent à la fois leurs besoins métiers et leurs retours sur l’ergonomie du système, autour d’un maître mot : la simplicité d’usage.

Pendant l’usage, la plateforme s’appuie sur une architecture solide, fruit d’une équipe de développement chevronnée, d’une forte expertise des fondateurs, et sur des partenariats externes triés sur le volet (Clearbus et TaggInformatique).

En aval enfin, un suivi quotidien assuré par une équipe support qui représente à elle seule plus de la moitié des effectifs de la startup, avec une capacité record à traiter jusqu’à… 10 000 dossiers par jour !

« Notre promesse de valeur est de nous assurer non seulement que la lettre parte, mais surtout qu’elle atteigne son objectif final en respectant les règles en usage du secteur », explique Jean Fournier. « Nos équipes s’appuient sur un backoffice performant et une relation privilégiée, non seulement avec nos clients, mais aussi avec les destinataires de nos courriers. Nous nous assurons ainsi que les résiliations sont traitées  dans les meilleures conditions afin d’assurer la satisfaction de nos utilisateurs et de leurs clients. »

Une recette qui a fait ses preuves puisque Clic’issimo devrait atteindre les 1,5 M€ de CA cette année, est espère une croissance de 25 à 30% par an sur le seul marché de l’assurance …

Retour aux sources sur inovallée pour la qualité de son cadre de travail

Et après un petit détour par Gières à sa sortie du Tarmac, la startup est finalement revenue s’implanter sur inovallée pour la qualité de son cadre de travail et sa desserte par la Chrono C1. « Dans un contexte où il devient difficile d’attirer et fidéliser les jeunes, leur offrir un cadre de travail attractif devient indispensable », conclut Jean Fournier. Car pas de bon service client sans une équipe compétente et motivée…