Les coulisses du CES : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sans jamais oser le demander !

A VPN is an essential component of IT security, whether you’re just starting a business or are already up and running. Most business interactions and transactions happen online and VPN

ces_lasVegas_ambianceLe CES a fait l’objet de tous les regards en ce début d’année, avec une couverture médiatique quotidienne et un rayonnement incontestable de ce qui est, sans doute, l’un des plus grands salons du monde. Mais du côté des startup, plein de questions : un CES, pour quoi faire, combien ça coûte, comment s’y préparer et qu’en attendre ? Petit tour en coulisses avec le Tarmac qui l’a vécu de l’intérieur et pourra désormais répondre à toutes les questions que ses entrepreneurs se posent, sans oser le demander.

Pourquoi ?
  • Accroître sa visibilité, évidemment : avec plus de 200 pitchs par jour et des centaines de médias du monde entier présents, le CES est d’abord une occasion de se faire connaître, remarquer, et parler de soi. Sous réserve de se démarquer parmi les milliers d’exposants qui viennent tous y chercher la même chose !
  • Rencontrer les plus grands noms du monde économique, international, mais aussi français : car oui, les PDG du CAC 40 sont aussi au CES et il est plus facile d’y toucher l’exécutif d’un grand compte, même français, qu’en France …
  • trouver des partenaires : distributeurs, acheteurs, co-développeurs et intégrateurs de technologies, clients… ils sont tous là, avec des badges de couleur différente (même s’il faut parfois des lunettes pour identifier rapidement le nom de la structure … dans un contexte où les plus demandés portent leur badge à l’envers pour rester incognito !)
Combien et comment s’y préparer ?
  • installation-standsun CES, c’est évidemment un investissement conséquent lorsqu’on choisit d’y exposer : de l’ordre de 10 à 15 K€, sachant que la Région Auvergne-Rhône-Alpes prend en charge une partie des frais, et qu’il est inenvisageable de tenir un stand à moins de 2 personnes mobilisées à temps plein (idéalement 3, voire 4 si l’on veut pouvoir se promener sur le CES et rencontrer des partenaires sur leur stand)
  • les billets d’avion sont à réserver le plus tôt possible, en privilégiant les vols directs France / US (l’arrivée à Los Angeles est moins coûteuse qu’un direct Vegas), et en évitant les escales les plus nordiques si l’on veut échapper aux retards dus aux intempéries
  • le strip semble petit sur la carte, mais vu l’échelle démesurée de Las Vegas, privilégier un hôtel proche du Venetian (qui abrite l’Eureka Park et donc l’espace startup) évite les embouteillages matinaux et fait gagner un temps précieux (sachant qu’on fait déjà plus de 10 km de marche à pied à travers les dédales des hôtels / casino à chaque déplacement quotidien)
  • un stand digne de ce nom est indispensable : le kit minimum associant un fond de stand, un kakémono, un espace démo (avec ou sans écran) et, si possible, une mini PLV pour ceux qui sont au stade du produit : les allées du Sands ressemblent au métro parisien aux heures de pointe, surtout au centre de l’Eureka Park, et donner envie de s’arrêter est un challenge à lui tout seul
  • Enlaps sur l'Unveiled, la veille du salon.
    Enlaps sur l’Unveiled, la veille du salon.

    un pitch au point, ou plutôt deux, en réalité : la version 30 secondes pour donner envie à son interlocuteur de connaître la version 2 min avec démo. Le tout en privilégiant l’enthousiasme et la relation humaine qui est de rigueur aux US, et une approche « user value ». Mais pas d’inquiétude, au bout du 20ème essai / erreur, on tient le bon pitch et on les enchaîne pendant 4 jours sans relâche ! On oublie la pause déjeuner et on se relaie pour avaler son sandwich, de préférence acheté le matin en dehors du show où tout est 10 fois plus cher avec des heures d’attente.
  • des cartes de visite au format US (au moins 400), idéalement marketées CES. Et même si la plupart évitent de se surcharger en papier, préférant prendre en photo le stand sur leur smartphone, on distribue facilement 200 à 300 flyers sur la durée du salon
  • et pour ceux qui visent la presse, participer à l’Unveiled la veille au soir est vivement conseillé, sachant que l’espace est très réduit et qu’on doit se contenter d’un kakémono et d’un mange-debout pour convaincre les journalistes. Mais rien de mieux pour décrocher un article TechCrunch ou Mashable en amont du salon, et optimiser d’autant sa présence après. Attention, il faut être préparé, y compris à répondre à une interview télé en direct et ce, à peine débarqué de l’avion …

Pour info, Minalogic organise des sessions de formation plus complètes en amont pour les participants de sa délégation, et le Tarmac des sessions de partage d’expérience pour ses entrepreneurs.
Pour savoir ce que les participants 2017 ont retiré de l’expérience : c’est ici !
Just … amazing : – )

Suivez-nous !

À propos d'Inovallée

Labellisée par Retis, inovallée est une technopole de l’innovation durable située près de Grenoble, au pied des montagnes.

Derniers articles

Besoin d'un accompagnement ?

Menu de navigation

Sports & Loisirs

Annuaire

Cvthèque

Offres d'emplois

Le Mag

L'agenda

My ino