Les enjeux et les étapes de la démarche « Design des services » initiée par Grenoble-Alpes Métropole

Depuis plus d’un an, les instances exécutives de la métropole ont validés un schéma directeur visant à :

  • Redonner de l’attractivité et du dynamisme à la technopole
  • Repositionner inovallée dans le paysage compétitif de l’accueil des entreprises
  • Animer une dynamique partenariale avec les acteurs économiques
Atelier co-créatif

Pour amorcer cette démarche, plusieurs enquêtes furent réalisées afin de faire émerger les besoins et attentes des entreprises, des commerçants et des riverains. L’objectif in fine étant d’identifier les services, les aménagements et les actions innovantes à déployer.

L’étape suivante fut de commenter les premiers résultats, en invitant les usagers (principalement des salariés) à venir voter (et s’exprimer) pour faire émerger de nouveaux services (atelier réalisé en avril 2019).

45 idées étaient réparties dans 5 grands pôles : Mobilité // Aménagement des espaces publics // Animation de la communauté des salariés // Services et événements inter-entreprises // Bâtiment, architecture et paysages.

Suite au recueil des données, la métropole (via un cabinet d’études) a ensuite initié un travail de positionnement pour hiérarchiser les différentes idées (celles déjà réalisées, « en partie » réalisées, prévues, à intégrer et non fléchées). C’est le fruit de cette analyse qui a permis de mettre en lumière la première expérimentation : TESTER DE NOUVELLES CIRCULATIONS PIÉTONS / CYCLES ET DES ESPACES DE TRAVAIL EN EXTÉRIEUR.

Un « chemin témoin » comme première expérimentation…

Les objectifs de cette expérimentation sont multiples :

  • Tester des dispositifs de signalétiques permettant de guider les circulations piétonnes et cycles sur le territoire d’inovallée
  • Apaiser les conflits d’usage existants
  • Guider les usagers vers de nouveaux espaces
  • Proposer de nouveaux espaces de travail en extérieur, valorisant ainsi le patrimoine paysager

Des idées à la réalisation…

Le chemin permet de relier l’avenue du Granier au Chemin du Vieux Chêne. Il est situé derrière le Restaurant inter-entreprises Ô Chêne (face à Rolls Royce).

Cette première expérimentation prendra fin en novembre et fera l’objet d’une évaluation afin de faire un premier bilan.

Les prochains « chantiers »… études à venir

Pour poursuivre sa démarche de renouvellement d’inovallée, la métropole poursuit ses actions afin de rechercher des solutions d’aménagement pour aboutir à un projet urbain résilient (horizon fin 2021). Sont donc lancées parallèlement 3 études : hydraulique, AMO Programmation et montage d’opération; et Maîtrise d’oeuvre urbaine (urbanisme, paysagiste, environnement, architecte…).

+ infos : Delphine LADRY // Développeuse économique // delphine.ladry@lametro.fr