18 ans pour Auvitran, petite par la taille, grande par l’ambition : le fabuleux destin d’une enfant d’inovallée

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
A VPN is an essential component of IT security, whether you’re just starting a business or are already up and running. Most business interactions and transactions happen online and VPN

De Digigram à Auvitran : l’essor d’EtherSound

C’est en 2003 que Jérémie Weber et Yves Ansade quittent avec deux autres collègues de Digigram (elle-même enfant d’inovallée créée en 1985 et toujours fleuron de l’industrie audionumérique) pour commercialiser de manière différente la technologie qu’ils y avaient développée : EtherSound. Ils créent donc ensemble Auvitran (pour Audio VIdeo TRANsmission).

EtherSound était en effet la première technologie de transport audionumérique à faible latence sur réseau, compatible avec le standard Ethernet 100 Mbit/s, permettant de transporter jusqu’à 64 canaux en full duplex sur une infrastructure Internet.

Concrètement, cette technologie pionnière dans la numérisation du son permettait de connecter jusqu’à 64 équipements sur un seul câble Ethernet et sans dégradation du son même sur longue distance.

Très rapidement Auvitran eu l’idée de concevoir une carte EtherSound AVY16-ES permettant de connecter plusieurs équipements Yamaha entre eux. Un projet pilote qui avait valu à Auvitran un bel article dans Sonomag, le magazine de référence du monde l’audio, et d’y être par rebond repéré par Nexo, leader français dans la fabrication d’enceintes acoustiques professionnelles.

Objectif : concevoir un produit pour interfacer ses enceintes avec les consoles de mixage Yamaha, équipées en EtherSound. « Par ce projet, nous avons eu la chance extraordinaire de bénéficier d’un stand Nexo / Auvitran sur le salon international de Francfort, autrement dit d’avoir le plus gros stand après Yamaha alors que nous n’étions encore qu’une startup avec 300 K€ de CA ! », se souvient Yves Ansade avec une petite lumière dans le regard.

En tout cas, il a suffi de deux clients de référence, d’un bel article, et d’une présence plus que visible sur un salon renommé pour lancer Auvitran en une petite année à peine, avec une croissance rapide dès 2005.

Ainsi, lorsque Yamaha rachète Nexo pour concevoir et commercialiser les premiers systèmes audio 100% numériques de la console jusqu’au haut parleur, les deux géants réunis renouvèlent leur partenariat avec Auvitran, preuve que les relations commerciales sont d’abord affaire de confiance.

D’EtherSound à Dante ou les vertus de la coopétition entre Auvitran et Audinate

Si EtherSound avait une longueur d’avance, la concurrence technologique finit toujours par arriver. Ainsi, en 2008, l’entreprise australienne Audinate dépose un brevet pour sa technologie Dante, concurrente d’EtherSound avec des composants plus modernes et de nouvelles fonctionnalités.

« Notre chance dans ce contexte était la confiance que nous accordait nos clients », souligne Yves Ansade (CQFD). « Quand Audinate a vendu sa technologie à Yamaha, Nexo voulait conserver et maintenir en parallèle EtherSound et ils sont donc venus nous voir pour que nous puissions intégrer pour eux la technologie Dante », poursuit-il.

Auvitran s’est donc rapproché d’Audinate pour développer des cartes en intégrant la technologie Dante pour Yamaha, et bénéficier également des licences Dante pour concevoir ses propres gammes de produits. Comme quoi, on peut être concurrents et trouver des solutions gagnant / gagnant …

Et le début d’une nouvelle orientation stratégique : l’interopérabilité inter-réseaux

Forte de cette double expérience EtherSound / Dante, et pour répondre à l’arrivée permanente sur le marché de nouvelles technologies et de nouveaux protocoles, Auvitran a profité de ce virage pour changer son fusil d’épaule en 2012, et concentrer ses efforts sur un nouvel enjeu plus transverse : développer des interfaces permettant d’interconnecter des technologies différentes en réseau (Dante, CobraNet, AVB …).

Auvitran propose désormais des solutions pour l’audio networking en concevant sa gamme de produits Audio ToolBox permettant d’enchâsser au sein d’un même boitier jusqu’à 7 interfaces audios différentes parmi 20 cartes d’interface (Analogique, Numérique ou réseau).

Les produit Audio ToolBox adressent aujourd’hui 3 marchés principaux que sont :

  1. Les installations (gares, salles de réunion, auditoriums, espaces congrès, etc) : Auvitran permet d’équiper ces espaces de prises audios raccordées en réseau directement dans le réseau électrique, pour une utilisation simplifiée maximale, sans console de mixage, avec une connexion Bluetooth
  2. Le broadcast (TV, radios)
  3. Le live (événements, cafés, théâtres …).

Avec une équipe de 7 personnes, Auvitran réalise un chiffre d’affaires de plus de 1 M€ en moyenne chaque année, dont plus de la moitié à l’export (55 à 80 % du CA certaines années …), autour de deux activités principales :

  • La vente de produits Audio en réseau (Audio ToolBox, AV-WALL et AVDT-BOB) (impactée par la crise Covid cette année, notamment sur les marchés installations et live …)
  • Et le service : Auvitran s’appuie en effet sur l’expertise hardware et software embarqué de son équipe pour réaliser, en OEM / ODM, des produits pour ses clients (Yamaha, Digigram, Nexo et Devialet notamment, mais aussi quelques startups comme PeoPeo). Une activité de services qui s’est avérée bien utile en temps de crise !

Innover, encore et toujours …

Et parce que l’innovation seule permet de rester compétitif, Auvitran continue d’investir dans la R&D, notamment autour des problématiques d’automation (pour basculer automatiquement d’un flux à un autre en cas de perte de connexion par exemple ou régler automatiquement la puissance sonore dans un lieu), et ce à partir de scripts complexes permettant de modéliser des scénarios dans un firmware.

D’ailleurs Auvitran est labellisée CIR, et peut en faire bénéficier les startups et PME pour concevoir leurs prototypes …

Besoin d'un accompagnement ?

Menu de navigation

Sports & Loisirs

Annuaire

Cvthèque

Offres d'emplois

Le Mag

L'agenda

My ino