Salon de la Recherche Orange : de l’intelligence artificielle (IA) à l’intelligence ambiante (IA !)

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
A VPN is an essential component of IT security, whether you’re just starting a business or are already up and running. Most business interactions and transactions happen online and VPN

Orange organisait les 23 et 24 mars dernier son salon virtuel de la Recherche, pour poser la vision du groupe sur l’avenir technologique et fournir aux chercheuses et chercheurs d’Orange l’occasion de partager leurs expertises, leurs convictions et même leurs rêves autour de différents sujets d’innovation.

Mickaël Trabbia, Directeur Exécutif Technologie et Innovation d’Orange, a ainsi dès sa keynote introductive, posé les briques d’un avenir résolument axé sur l’intelligence ambiante.

En effet, l’IA (au sens Intelligence Artificielle) a clairement été l’une des grandes ruptures (révolution) technologiques de la dernière décennie , qui a ouvert la voie à la fois à l’ultrapersonnalisation des services numériques (proactivité, anticipation des besoins par analyse des habitudes, etc), et à la transformation profonde des entreprises et des processus métiers (résolution de problèmes complexes, aide à la décision, pilotage et proposition de stratégies possibles …).

La seconde révolution est celle de la connectivité ambiante et de l’émergence d’une nouvelle génération de réseaux en constellations, auto-adaptatifs, capables de se reconfigurer et l’avènement prochain de la 6G annoncera l’ère d’une connectivité intelligente, sécurisée et efficiente.

La troisième révolution est l’augmentation du monde réel par l’IOT : capteurs et robots automates font entrer Internet dans le monde physique.

« En combinant ces 3 révolutions, l’Intelligence Ambiante est le socle d’une révolution profonde, qui ouvre d’immenses perspectives pour la société comme pour la planète, et peut se révéler un véritable levier de croissance soutenable et partagée », annonce Mickaël Trabbia, rappelant que c’est là la raison d’être d’Orange : « être l’acteur de confiance qui donne à chacune et à chacun les clés d’un monde numérique responsable. Notre mission est de garantir que, dans tous nos champs d’activité, le numérique est pensé, mis à disposition et utilisé de façon plus humaine et plus durable ».

Mais comme il le rappelle « préparer le futur se conjugue au présent » : c’est pourquoi l’objectif du salon  était de mettre en lumière, les réalisations concrètes menées par les 750 chercheurs et 140 doctorants répartis dans les 8 grands centres de Recherche (les Orange Labs), dont celui d’inovallée. Au total, les équipes Orange déposent plus de 225 brevets chaque année et ont engagé plus de 150 partenariats pour bâtir les briques du monde de demain.

Au programme de ce salon de la Recherche, 29 démonstrateurs répartis dans 3 univers :

  • L’intelligence ambiante, qui explique une intelligence artificielle (IA) douce et protectrice de notre vie privée, grâce à des applications utiles.
  • L’opérateur du futur qui utilise le pouvoir de l’IA et du logiciel pour créer une connectivité plus efficace, plus résiliente et plus respectueuse de l’environnement. La 6G y est aussi évoquée.
  • Le numérique responsable, soutenable et à sa juste place. Les chercheurs travaillent sur l’IA éthique qui fait face aux enjeux environnementaux et d’inclusion.

Et des thématiques technologiques transverses de recherche autour de l’apprentissage fédéré (pour préserver la confidentialité des données personnelles et donc contribuer à un avenir numérique plus sécurisé), la reconnaissance et le traitement du signal par réseaux de neurones profonds, ou encore le edge computing.

On peut souligner 4 innovations issues du site Orange Labs de Meylan :

  • Home Activity Simulator : générer des jeux de données synthétiques de la vie à la maison (interactions entre habitant virtuel, capteurs et objets virtualisés)
  • Thing in the city  : partager la représentation numérique des objets de l’espace public  pour faciliter la participation citoyenne
  • AI Secured Smart Building :  assister proactivement les usagers  des bâtiments au travers d’IA embarquée dans des objets connectés et distribués
  • IP over LPWAN  : fournir les services standards et sécurisés de l’Internet sur les réseaux efficaces en énergie et longue portée, conçus pour l’Internet des Objets

Et des thématiques technologiques transverses de recherche autour de l’apprentissage fédéré (pour préserver la confidentialité des données personnelles et donc contribuer à un avenir numérique plus sécurisé), la reconnaissance et le traitement du signal par réseaux de neurones profonds, ou encore le edge computing.

Et Nicolas Demassieux, Directeur de la Recherche, de conclure avant les démos : « Bien plus qu’une simple promesse technologique, l’intelligence ambiante, c’est notre monde et nos vies enrichis par un numérique responsable. L’intelligence artificielle ne sera utile que si elle est proche de nous, pour devenir une véritable intelligence ambiante, qui doit à la fois mieux nous comprendre et rester protectrice de nos données dans notre vie quotidienne.
L’opérateur du futur sera au cœur de cette intelligence ambiante en apportant une connectivité répondant aux besoins sociétaux à travers un réseau toujours plus résilient, plus réactif pour s’adapter à nos besoins, ou avec la 6G qui commence déjà à s’esquisser pour l’horizon 2030. L’intelligence ambiante sera créatrice de valeur et au service de l’humain, si le numérique sait être responsable, répondre aux besoins d’inclusion, protéger nos données, et contribuer positivement aux enjeux environnementaux.
Pour préparer le futur et construire le présent, l’éclairage de la Recherche est plus que jamais nécessaire ».

 

https://hellofuture.orange.com/fr/folder/dossier-salon-de-la-recherche-dorange-edition-2021-preparons-le-futur/

 

Besoin d'un accompagnement ?

Menu de navigation

Sports & Loisirs

Annuaire

Cvthèque

Offres d'emplois

Le Mag

L'agenda

My ino