200 ans d’innovations de rupture pour le leader français du tissage Neyret, qui créée son centre d’expertise numérique sur inovallée pour soutenir la traçabilité digitale de l’industrie du luxe

A VPN is an essential component of IT security, whether you’re just starting a business or are already up and running. Most business interactions and transactions happen online and VPN

200 ans d’innovations pour le leader français du tissage 

C’est en 1823 que Jean-Baptiste Neyret créée l’entreprise du même nom et se distingue rapidement sur un marché alors en plein essor : celui du tissage jacquard. Cette technique, mise au point au en 1801 avait amené une véritable révolution dans l’industrie textile en permettant le tissage rapide d’étoffes de couleurs variées à motifs complexes.

« Sans le savoir, Joseph-Marie Jacquard avait en réalité créé l’ancêtre de l’informatique ! » souligne Benoît Neyret, arrière-arrière petit fils du fondateur qui a repris les rênes de l’entreprise familiale. « Cette technique permettait de reproduire un motif et de tisser une image ou un tableau avec des principes de pixellisation et de programmation d’enchevêtrement de fils qui se révèlent a posteriori assez proche des débuts de la programmation informatique », poursuit-il.

En développant une expertise pointue dans ce tissage de précision qui amenait au textile ce que le 4K apporte aujourd’hui à la vidéo, Neyret fait ses premières armes sur un marché pour le moins incongru à la lumière de notre époque : celui des images lithurgiques.

Mais sa technologie de rupture lui permet rapidement de se faire un nom sur un marché beaucoup plus large qu’est la rubannerie, où le groupe acquiert une position de leader en France (3ème en Europe) auprès des grandes marques de luxe françaises, pour lesquelles il tisse des étiquettes textiles haut de gamme pour leurs vêtements.

Diversification oblige, le groupe Neyret étend son offre sur le secteur du packaging, en tissant et en imprimant des rubans pour orner les sacs, coffrets et paquets cadeaux de l’industrie de la mode et du luxe. « Nous avons notamment été précurseur dans l’ornementation des flacons de parfum pour le compte de Dior », se souvient Benoît Neyret.

« Nous nous positionnons aujourd’hui comme une société d’ingénierie créative au service des marques de luxe », poursuit-il.

Et cela fonctionne puisque le groupe, qui réalisait en 2012 un CA de 8 M€, devrait passer le cap des 50 M€ de CA cette année et se développe fortement à l’international avec une présence dans 8 pays.

Une démarche RSE pionnière fondée sur l’écoconception

Non seulement le groupe Neyret est un innovateur de la première heure, mais c’est aussi et surtout un groupe visionnaire puisque c’est très en avance sur son temps qu’il a choisi d’éco-concevoir ses produits il y a plus de 12 ans, étant ainsi le premier à proposer à ses clients une gamme de rubans et accessoires écologiques, en coton certifié biologique et en polyester recyclé.

Le groupe intègre désormais une grande diversité de matières premières innovantes, biosourcées, biodégradables ou recyclées. Et pour aller au bout de son ambition, Neyret propose des conditionnements et emballages eux-même éco-compensés (sachets papiers, stickers 100% papier, films de protection biosourcés, PLV réutilisables en bois, cartons d’emballage et bagues de conditionnement recyclés et recyclables.

Les encres utilisées pour l’impression sont elles aussi contrôlées pour garantir l’absence de produits toxiques et nocifs pour le corps et l’environnement.

Et cette écoconception s’applique aux produits de sa gamme (tout au long de leur cycle de vie) mais plus généralement à l’ensemble son activité, puisque le groupe s’attache à rationaliser de manière globale ses outils industriels (énergie, eau, déchets, matière première…) et à analyser de manière détaillée son impact carbone pour transformer son modèle en profondeur.

Du textile à l’IT : cap sur les étiquettes intelligentes pour lutter contre la contrefaçon

La lutte contre la contrefaçon est l’un des enjeux majeurs des marques de luxe. C’est la raison pour laquelle le groupe Neyret a conçu et développé, avec le support de CGI, et grâce à un financement France Relance, une solution innovante pour l’identification unitaire des produits de luxe.

« Nous sommes aujourd’hui capables de fabriquer des étiquettes intelligentes avec des informations numériques embarquées, intégrées dans un tissage HD codé de manière informatique par un logiciel développé en interne et capable de s’interfacer avec les ERPs de nos clients », souligne Benoit Neyret.

Véritables passeports numériques, ces étiquettes 4.0 permettent aux produits de luxe de trouver une deuxième vie sur les marchés de la seconde main, tout en garantissant aux acquéreurs la traçabilité du produit.

Sans oublier qu’en intégrant l’information numérique au cœur même de la matière, Benoit Neyret réconcilie les deux grands pans de son histoire personnelle : la tradition du textile, et son expertise dans les technologies hardware et software. En effet, avant de reprendre les rênes de l’entreprise familiale en 2012, Benoit Neyret avait travaillé 2 ans au CEA et avait co-fondé la pépite Kalkray …

Neyret choisit inovallée pour ouvrir son centre d’expertise numérique et poursuivre sa croissance

Fort de ces nouvelles compétences de son dirigeant, et en concevant ces nouvelles étiquettes intelligentes, le groupe Neyret a développé une forte expertise dans le numérique et le développement logiciel.

Expertise qu’il entend bien mettre à profit en créant une filiale sur inovallée Montbonnot, où la nouvelle équipe sera chargée d’accompagner ses clients dans leur transformation numérique en proposant des applicatifs métier interopérables sur tous les ERP, et ce à partir des données couches basses des étiquettes.

Et si Neyret a choisi inovallée pour installer ce nouveau centre d’expertise numérique, c’est que groupe entend bien entamer des collaborations fructueuses avec Inria (entre autres) pour poursuivre sa croissance.

Ce projet d’implantation est accompagné par Jean-Pierre Rénier, dirigeant d’inovallée et contact local du groupe sur le projet.

Fort aujourd’hui de 1200 collaborateurs dans le monde, Neyret espère ainsi doubler son CA d’ici 5 à 10 ans…

Besoin d'un accompagnement ?

Menu de navigation

Sports & Loisirs

Annuaire

Cvthèque

Offres d'emplois

Le Mag

L'agenda

My ino