Annie Soufi, la grande figure d’inovallée, quitte la Direction Générale après plus de 35 ans à la tête de l’association : la petite histoire d’un bras droit sur la grande Histoire d’une épopée

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
A VPN is an essential component of IT security, whether you’re just starting a business or are already up and running. Most business interactions and transactions happen online and VPN

2020 marque un tournant décisif dans l’histoire d’inovallée. Depuis plus de 35 ans, l’association phare de la technopole iséroise s’est construite et développée sous l’impulsion d’une figure clé de l’économie grenobloise : Annie Soufi.

Arrivée en 1986 dans les balbutiements d’une structure qui fédérait 90 entreprises, sans équipe, sans services, sans moyens, et où tout était à bâtir, Annie a su construire brique après brique, l’inovallée qu’on connait aujourd’hui. Sa grande force : avoir su s’entourer, en interne comme avec l’ensemble des parties prenantes, pour tire le meilleur de l’intelligence collective et des valeurs humaines.

J’aurais pu rédiger un article « corporate » pour retracer ces 35 ans d’histoire (j’avais commencé d’ailleurs, dans cette intro), mais j’ai été son bras droit pendant plus de 23 ans, et au nom de tout ce qu’on a vécu et partagé d’exceptionnel, je prends le risque de prendre la plume en mon nom pour lui rendre le seul hommage que je me sens de rendre, personnel et incarné …

Annie, ino … et nous : 35 ans d’aventure passionnante

Lorsque Annie a pour la première fois appelé le numéro d’inovallée (proZIRST à l’époque), c’est dans un bureau vide en plein déménagement que René Roy, son mentor, a décroché. Elle voulait l’annuaire des entreprises pour trouver un emploi. Il n’y avait pas d’annuaire : il l’a embauchée ! On était en 1986.

Quand elle a pris ses fonctions comme première véritable salariée de l’association, il n’y avait rien. C’était une coquille vide, ou presque. Les missions initiales de promotion immobilière s’achevaient, et seuls les restaurants inter-entreprises justifiaient l’existence de la structure. Il y avait 90 entreprises, une association de dirigeants et tout à faire : un merveilleux terrain de jeux pour Annie, qui n’a pas hésité à prendre sa valise de pèlerin. Et elle l’a fait vraiment !

Sa première action fut de rencontrer les dirigeants pour écouter leurs besoins, et … de mettre en place un annuaire. Puis un magazine pour parler des entreprises, qui a bien changé au fil des années avant de se transformer en magazine web.

Il faut dire qu’en matière de comm, là aussi il y avait tout à faire, et en 23 ans, je crois qu’on a à peu près tout fait (slide 6) :  mailing fax noir et blanc en wordart, campagnes de flyers sur les parkings, tournages vidéos, concours photos sur Facebook, au moins 10 versions et autant de technologies de sites internet, newsletters, et même application mobile, avec toi, on a touché à tout et le moins qu’on puisse dire c’est qu’on s’est bien amusées.

Les entreprises, il fallait les attirer : délégations internationales, salons, relations publiques et presse. Aujourd’hui, inovallée, c’est plus de 360 entreprises et c’est en grande partie grâce à elle. Attirer, puis fidéliser et aider à croître sur le territoire.

Elle s’est lancée à corps perdu dans le développement des tous premiers services : le service emploi, car elle avait immédiatement perçu qu’une entreprise n’est rien sans talents. Alors en 86, elle recevait les candidats, collectait les offres, triait les CVs au format papier et à la main là et envoyait des sélections aux entreprises. Elle a créé le forum emploi, impulsé les offres d’emplois sur notre site et le jobboard en préparation. Puis la centrale d’achats de fournitures de Bureau, l’un de ses premiers grands succès. Permanence téléphonique, stockage, location de salle, formations, carte avantages … Annie a toujours eu à cœur d’être au service de ses entreprises … et jusqu’en 2019 avec le gardiennage qu’elle a réussi à lancer finalement au 2ème essai, car comme le disait André Eymery, Annie, c’est l’opiniâtreté souriante. Ou aux commandes groupées de masques en 2020.

De ses entreprises, mais aussi de leurs salariés. Là encore, Annie l’a dit et porté bien avant les autres : le lieu de travail est d’abord et surtout un lieu de vie, bien avant qu’on ne parle de QVT. Alors elle a multiplié les occasions de créer du lien :  cross, conférences, soirées de gala, arbres de Noël, puces informatiques, BBQ … inovallée a toujours eu une longueur d’avance en matière de qualité de vie au travail et c’est à elle qu’on le doit.

D’ailleurs elle a bataillé pendant plus de 30 ans pour l’accessibilité et le développement des transports : 17 ans pour inaugurer la RD11M, presque autant pour que la Chrono desserve tout inovallée et que se développent vélos et trottinettes. La mobilité a toujours été son cheval de bataille et des Ino’vélos au PDI en passant par nos 2 expérimentations de plateformes de covoiturage, là encore, on en a passé des heures dans l’ombre avant d’en arriver aux grandes avancées d’aujourd’hui.

Des projets structurants, on a mené sur tous les fronts : requalification d’inovallée, changement de nom, projet de crèche, symposium international Inéov sur le Green IT, et jusqu’à cet incubateur Tarmac dont je rêvais, dont nous avons accouché ensemble et dont tu m’as laissé prendre les rênes quand tant de gens doutaient que je sois la bonne personne …

Ces projets ont évidemment été le fruit d’un travail collectif, associant les administrateurs sous l’égide du Président, les dirigeants, les collectivités, les financeurs, les salariés et l’équipe qu’elle a fait grossir au fil du temps. Mais au cœur de tout cet écosystème, Annie, par sa personnalité, son engagement, son empathie et son opiniâtreté souriante, a su fédérer les énergies, orchestrer les idées, et réussir la complexe alchimie de transformer l’utopie collective (au sens strict du terme : ) en projets structurants. Et cet engagement, tous tes ex (Présidents : 11 quand même !) peuvent en témoigner.

On a travaillé, beaucoup, un peu trop parfois peut-être. On a réussi souvent, on s’est plantées parfois. Mais on a rencontré tant de personnes fabuleuses, on a relevé tellement de challenges avec elles, et on a tellement ri que je n’ai jamais connu le blues du dimanche soir. En 23 ans je me suis jamais ennuyée,  et tu m’as offert la plus incroyable des aventures. Oui, Annie, au-delà de tout ce que tu as su bâtir avec tous ceux qui se sont impliqués bénévolement dans l’association à tes côtés, moi ce que je retiendrai le plus de toutes ces années traversées comme un éclat de rire, c’est le plaisir immense que tu nous as donné de venir au travail tous les jours.

Plus qu’une équipe, tu as fait d’inovallée, de ton équipe, des administrateurs, des bénévoles, des partenaires, une vraie communauté de cœur et d’esprit, presque une famille : TA famille. D’ailleurs certaines d’entre nous ont partagé tant d’année avec toi : Valérie, ta première recrue, plus de 30 ans de vie commune, ou Christine, 13 ans, et je sais que pour elle comme pour moi ce tournant est difficile, presque douloureux.

Annie, tu es, pour un mois encore ma « chef ». Mais tu es aussi et surtout ma complice, mon amie, mon challenger, ma confidente, mon associée, et les liens qu’on a tissés ne se dénoueront pas.

Je n’oublierai jamais que tu es celle qui m’a donné ma chance, quand je n’avais pas le bon CV, pas le bon profil, trop de diplômes mais pas les bons pour rentrer les cases. Tu as toujours eu un goût pour le potentiel des moutons à 5 pattes et les bonnes graines à faire pousser. Je n’oublierai jamais que c’est à tes côtés que j’ai tout appris, parce que tu m’as fait confiance et qu’en développant inovallée, tu m’as aussi permis de m’épanouir comme une véritable intrapreneuse. Je n’oublierai jamais qu’au-delà de la stratège, de la négociatrice, de la gestionnaire et de tout le reste, tu as d’abord et surtout été ce manager éclairé qui a su faire naître et croître le meilleur en chacune de nous. Et c’est au nom de toute l’équipe que je prends la parole.

Les modes et ton style seuls ont changé, toi tu as traversé le temps sans prendre une ride grâce à cet enthousiasme qui t’entraîne toujours vers demain. Ton nouveau demain s’ouvre un peu plus loin de nous et tu vas nous manquer Annie, plus qu’on ne peut te le dire … Mais Grenoble est un village et ta famille inovallienne sera toujours tienne.

 

Claire Chanterelle, ton associée, ton amie

Besoin d'un accompagnement ?

Menu de navigation

Sports & Loisirs

Annuaire

Cvthèque

Offres d'emplois

Le Mag

L'agenda

My ino