Conjoncture et impact Covid : les entreprises d’inovallée tirent leur épingle du jeu avec près d’1 milliard de CA (+3% par rapport à 2019), 200 emplois créés et plus de 250 postes à pourvoir en 2021 !

A VPN is an essential component of IT security, whether you’re just starting a business or are already up and running. Most business interactions and transactions happen online and VPN

Une dynamique de croissance, du CA et des emplois

Elles sont 91 entreprises sur 348 à avoir répondu à l’enquête annuelle de conjoncture réalisée par inovallée (26%), avec des stades de maturité différents (startups en incubation au Tarmac, scaleups sorties du Tarmac en phase d’accélération, et entreprises innovantes matures d’inovallée).

Or si un tiers d’entre elles ont connu une baisse conséquente de CA suite à la crise sanitaire, pour un tiers d’entre elles au contraire, la Covid a eu un effet bénéfique sur leur dynamisme économique. Il faut dire que les activités clés d’inovallée, avec 35% des emplois dans le digital et 50% des emplois dans les smart technologies, comme leurs secteurs (30% dans la smart energy, 20% dans les smart cities et 20% dans la santé), sont les grandes gagnantes des nécessaires transformations en cours.

C’est donc une hausse globale de 3% du CA que les entreprises répondantes ont enregistré entre 2019 et 2020, avec des impacts différents toutefois selon le stade de maturité (+63% pour les startups incubées, +12% pour les scaleups, -6% pour les entreprises matures).

Surtout, si l’on élargit le CA cumulé aux 155 entreprises qui ont publié leurs bilans (et qui représentent la moitié des entreprises et des emplois de la technopole), on voit que l’impact économique de ces entreprises représente près d’un milliard d’euros.

Deux challenges majeurs pour la soutenir : les matières premières et les ressources humaines

D’ailleurs, les principales difficultés rencontrées pendant la crise ne sont pas tant la trésorerie (11% des cas), ni les baisses de commandes (26%), que les problèmes d’approvisionnement (27%), et surtout, la pénurie de talents et les difficultés de recrutement (31%).

Il faut dire que malgré la crise, les entreprises répondantes ont créé plus de 186 emplois, et ce sont plus de 250 postes qui restent à pourvoir en 2021.

En termes de recours aux aides, 37% des entreprises ont fait appel au chômage partiel, 26% au reporte de charges, mais 17% d’entre elles n’ont eu besoin d’aucune aide. Quant au PGE, il a surtout été plébiscité par les startups (62%), un peu moins par les entreprises d’inovallée (37%).

D’un point de vue économique, les entreprises de la technopole sont et restent donc en forte croissance. Le véritable challenge est de pouvoir leur donner les ressources nécessaires pour soutenir cette croissance, tant sur le plan matériel que sur le plan humain …

Besoin d'un accompagnement ?

Menu de navigation

Sports & Loisirs

Annuaire

Cvthèque

Offres d'emplois

Le Mag

L'agenda

My ino