[COVID19] Comment protéger sa trésorerie en période de crise ?

La trésorerie est le nerf de la guerre pour toute entreprise. Si cette affirmation est vraie à tout moment, elle l’est encore plus en temps de crise, car c’est la trésorerie qui permet de faire face aux dépenses courantes et aux imprévus. La crise du Covid-19 est sans précédent et ne peut être traité comme une crise régulière. On ne peut encore prédire la forme que prendra cette crise, ni sa durée. Tout ce qu’on peut dire, c’est qu’elle aura des conséquences économiques importantes pour toutes les entreprises, qui doivent d’ores et déjà réagir et prendre les mesures qui s’imposent. Voici quelques conseils de notre partenaire expert, KPMG, et de la startup Finctech Agicap, pour protéger votre trésorerie par des temps difficiles.

#1 | Mettez à jour vos prévisions de trésorerie et ANTICIPEZ le pire

Dans ce contexte d’incertitude, les experts d’Agicap conseillent de se préparer au pire pour éviter d’être attentiste. Plus vite vous mettrez en place en place des solutions, plus vite vous sécuriserez votre entreprise. L’objectif est de rester lucide, mais néanmoins confiant, tout en opérant les meilleurs choix possibles. Arbitrer les décisions sur la base d’une vision claire et prospective des enjeux financiers !

Elaborer des scenarii de crise

Faire 3 scénarii pour prendre les meilleures décisions dans chacun des cas :

  1. La crise est courte (durée 1 mois)
  2. La crise est d’une durée moyenne de 3 mois, avec une reprise derrière
  3. On vit une crise sanitaire profonde, suivie d’une crise financière avec une reprise quasi nulle
Conseils :
  • Être clivant
  • Dans la modélisation, chercher ce qui peut tuer les revenus
  • Connaître les impacts sur la trésorerie pour chaque scenario.

Construction de prévisions mensuelles de trésorerie

Analyser la sensibilité

Voici un modèle Excel de gestion de votre trésorerie mis à disposition par Agicap également, qui vous permettra de créer ses différents scenarii. En fonction de l’évolution, il faut faire et refaire ses prévisions de trésorerie.

#2 | Identifiez les leviers pour préserver la votre trésorerie ou limiter la consommation de trésorerie

Voici quelques actions concrètes à mettre en place dès que possible !

  • Financement des salariés par le mécanisme de l’activité partielle (sur justificatifs d’une baisse d’activité liée à la crise)
  • Report d’échéances sociales et/ou fiscales (URSSAF, impôts, hors TVA)
  • Gel temporaire sur demande des échéances d’emprunts et de crédit-bail.
  • Obtention ou maintien d’un crédit bancaire via BPI France

Limitez vos sorties de cash à court terme, coupez toutes les charges !

  • Gel des dépenses fiscales et sociales
  • Rééchelonnement des emprunts bancaires
  • Diminution des dépenses marketing (en fonction de votre activité)
  • Frais généraux
  • Mise en place du chômage partiel quand c’est possible (attention, toutes les demandes ne pourront aboutir et il faudra produire des justificatifs. Et bien prendre en compte le décalage des remboursements, pouvant aller jusqu’à 3 mois)

Allez chercher des financements

  • Crédit de trésorerie
  • Augmentation des découverts
  • Financement des factures par la BPI

Envisagez dès à présent des mesures plus radicales

  • Réduction drastique des coûts
  • Gel des recrutements / rupture des périodes d’essai
  • Recentrage de l’activité /fermeture de sites

#3 | Limitez tous les flux sortants, la déperdition de cash

Gelez le fiscal et le social

Gelez toutes vos cotisations sur le site de l’URSAFF (ou Par téléphone au 3957)

  • Cotisations patronales ET salariales (SS, retraite complémentaire)
    • Procédure : déposer jusqu’au 5 ou 15 (selon effectifs) les déclaration sociales nominatives (DSN) avec modification du paiement pour les organismes (Urssaf, retraite, prévoyance….)
    • Paiement des cotisations hors DSN : adapter le montant de votre virement bancaire, ou bien, ne pas effectuer de virement.
  • Remboursement possible
  • Décalage jusqu’à 3 mois
  • Sans pénalité

Sont exclues :

•La Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) et les taxes assimilées

•Le reversement du Prélèvement à la Source (PAS) effectué par les entreprises

Gelez tous les impôts directs

  • Acompte IS, taxes salaires, taxe foncière
  • Mais pas TVA et PAS
  • Effectif durant 3 mois

Gelez les paiements de vos prévoyances retraite et santé

Maintenir la confiance avec l’ensemble des partenaires / créanciers

Ouverture d’une procédure amiable visant à obtenir un protocole multilatéral avec les principaux créanciers.

Rééchelonnez vos emprunts bancaires

  • Possibilité de solliciter le report jusqu’à 6 mois des remboursements de crédits sans pénalités ou coûts additionnels (contacter directement avec votre chargé d’affaires).
  • Possibilité de solliciter la suspension des échéances de crédit bail mobilier
  • Les entreprises peuvent demander l’obtention ou le maintien d’un crédit bancaire via BPI France, qui se portera garant de tous les prêts de trésorerie dont les entreprises pourraient avoir besoin à cause de l’épidémie.

Priorisez les paiements fournisseurs

– Payez en priorité ceux qui sont indispensables à la continuité de l’exploitation

– Négociez en fonction de la taille et de la santé financière de votre fournisseur

– Suspendez les paiements de vos charges d’électricité et de gaz

Négociez le paiement de vos loyers

– Négociez avec le bailleur pour geler le loyer ou bien passer en mensuel plutôt que trimestriel

– Négociez avec le crédit bailleur pour un gel des échéances en cours et la mise en place d’un échéancier

– Privilégiez le téléphone, et envoyez un mail dans la foulée

Où trouver du cash ?

Exploitez toutes les formes de prêts bancaires

Parlez à votre (vos) banque(s), d’abord en passant par vos contacts habituels pour demander, selon le cas :

– Un rééchelonnement de vos emprunts actuels

– Une augmentation de vos découverts (BPI se porte garant)

– Un nouveau crédit de trésorerie

=> N’attendez pas trop pour contacter votre banquier, les dossiers d’aides peuvent prendre plusieurs mois. ANTICIPER est le maître-mot durant cette période !

Appuyez-vous sur la BPI

BPI a prévu 2 types de mesures :

1/ Sécurisation de vos lignes de crédit court terme ou de votre découvert bancaire à hauteur de 90% :

– Garantie à 90% de vos prêts de 3 à 7 ans accordés par les banques privées ;

– Garantie à 90% de votre découvert bancaire si votre banque le confirme sur 12 à 18 mois.

2/ Apport de cash direct par Bpifrance :

– Prêt sans garantie (« Prêt Atout ») de 3 à 5 ans pour un montant de 50 k€ à 5 millions d’euros pour les PME et jusqu’à 30 M€ pour les ETI, avec différé important de remboursement (jusqu’à 12 mois) ; principale condition d’octroi, avoir 12 mois d’activité minimum.

– Mobilisation de toutes vos factures + ajout d’un crédit de trésorerie de 30% du volume de factures mobilisées. La « mobilisation de factures » signifie que vous donnez à BPI en garantie vos créances clients et en échange BPI met à votre disposition une ligne de crédit.

– Suspension à compter du 16 mars du paiement des échéances des prêts accordés par BPI.

A noter : BPI ne conditionne plus son accord de prêt au financement d’une banque privée.

Numéro vert BPI : 09 69 37 02 40

Faites appel à la médiation de crédit si besoin

Si vous rencontrez des difficultés lors de vos négociations, vous pouvez faire appel aux services de la Médiation de crédit. https://mediateur-credit.banque-france.fr/

Autre mesure d’aide au maintien de l’emploi : Activité partielle :

Dispositif simplifié et renforcé : l’Etat prend en charge l’indemnisation des employés en cas de chômage partiel, dans la limite de 4,5 x SMIC.

– Ce dispositif est activable de manière dématérialisée sur www.activitepartielle.emploi.gouv.fr/. Les entreprises disposent d’un délai de trente jours pour déposer leur demande, avec effet rétroactif.

– 48h de délai de traitement des demandes d’activité partielle par la DIRECCTE (Attention : une absence de réponse ne vaut pas pour une confirmation implicite)

– La rémunération perçue par le salarié reste fixée à 70 % du brut (environ 84% du salaire net horaire). A l’exception des salariés au SMIC qui toucheront 100% de leur salaire.

– A l’issue de chaque mois chômé, l’entreprise effectue une demande d’indemnisation en déclarant les heures non travaillées sur le site https://activitepartielle.emploi.gouv.fr/apart/

Source : KPMG

Attention

– Vérifier la compatibilité de votre logiciel de paie avec la déclaration des heures chômées en fin de mois

– Les délais de versements des indemnités pourraient s’avérer long

Fonds de solidarité

Pour qui ?

  • Entreprise avec un chiffre d’affaires inférieur à 1 M€(incluant les micro-entrepreneurs)
  • Activité fermée pour raison sanitaire ou dont la baisse de CA est de -70% entre Mars 2019 et Mars 2020.

Caractéristiques de la garantie

Un montant forfaitaire de 1.500 €sera débloqué immédiatement puis le reste sera vu au cas par cas.

Comment faire ?

Ces 1500 euros d’aide rapide seront débloqués « sur une simple déclaration sur le site de la Direction générale des finances publiques », a expliqué Bruno Lemaire. La création d’un fonds de solidarité a été confirmée par ordonnance officielle le 25 mars dernier. Voir ici comment déposer une demande d’aide exceptionnelle.

Source : déclaration B.Lemairedu 16/03/2020

Gestion et trésorerie : « Appelle un expert » – Experts-comptables

Les experts-comptables ouvrent un numéro vert gratuit d’information pour orienter les entreprises. Il est accessible, du lundi au vendredi, jusqu’au 1er avril 2020 inclus de 9 h à 13 h et de 14 h à 18 h. L’initiative a pour but de répondre aux interrogations des entrepreneurs concernant les nouveaux dispositifs mis en place dans le cadre de la crise sanitaire et de les orienter sur l’ensemble des aides auxquelles ils peuvent prétendre.

Contact : 0 800 06 54 32 et accès à  une base documentaire .


Pour toutes questions, notre partenaire KPMG reste à votre disposition :

•Sur kpmg-pulse.fr

•Sur l’application mobile

•Au pôle relation client : 09 73 73 30 00 relation-client@kpmg.fr


Agicap a créé « Cash is King », la première communauté de dirigeants de PME, responsables financiers et experts qui s’entraident, décortiquent l’actualité et apportent des solutions pratiques pour préserver au mieux ce qui constitue le véritable baromètre de la santé de votre entreprise : sa trésorerie.