Développeur Full Stack

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
A VPN is an essential component of IT security, whether you’re just starting a business or are already up and running. Most business interactions and transactions happen online and VPN

Un Développeur full stack est un peu un “développeur à tout faire”. Il est sur tous les fronts et cumule les fonctions d’un développeur backend (serveur, application, base de données) et d’un développeur frontend (Design et ergonomie). Il connaît toute la chaîne de développement d’un logiciel ou d’un site web et est à l’aise avec plusieurs langages et technologies. Ses missions vont dépendre de la taille de l’entreprise, mais on retrouve souvent ce type de profil dans des start-up où le nombre d’employés est limité car un profil polyvalent sera apprécié. 

Compétences techniques

  • Maitrise des langages de programmation
    • Langage back : C, C++, Java, Python, PHP, Ruby, NodeJS, SQL, ASP.Net…
    • Langage front : Javascript, HTML, CSS, jQuery
  • Parfaite connaissance du matériel informatique
  • Maitrise des bases de données : MySQL, Oracle, Microsoft SQL Server
  • Maîtrise de logiciels divers : Docker, git (gestion de versions) et autres outils de développement
  • Connaissance en architecture logicielle
  • Maitrise des CMS : WordPress, Drupal, Prestashop…
  • Connaissance des différents systèmes d’exploitation : Microsoft, Linux, MacOS
  • Bonne maîtrise de l’anglais et du vocabulaire technique
  • Bonne communication écrite 

Mission

Un Développeur Full Stack doit être généraliste et très polyvalent techniquement. Il peut être amené à travailler sur chaque étape de création d’un site ou d’une application : du développement à la production. Le frontend fait référence à tout ce que peut voir un utilisateur lors de l’utilisation d’un site et peut être développé via des frameworks tels que Angular ou Vue.js. Un Développeur Full Stack est aussi capable de développer le backend d’un site ou d’une application, c’est-à-dire la partie “cachée”, qui regroupe, entre autres, les bases de données ou les calls API (Application Programming Interface).

Soft skills

Il n’existe pas de parcours type et les profils autodidactes sont nombreux à ce poste. La curiosité et la persévérance sont des qualités indispensables pour réussir à ce poste. Il faut en effet toujours être curieux et ne pas avoir peur de découvrir de nouvelles technologies ou de travailler sur des projets qui semblent durs. Se former continuellement sur de nouvelles technologies ou langages, grâce à des documentations officielles ou des sites Internet avec des tutoriels, articles ou forums tels que Stack Overflow, est un véritable plus pour renforcer ses compétences et rester dans l’air du temps. Pour un Développeur full stack, le plus important est de maîtriser des langages et frameworks variés afin d’être polyvalent et performant sur les différentes étapes de production.

Savoir travailler en équipe est également indispensable, car le développeur full stack doit prendre en compte en permanence le fait que d’autres personnes seront amenées à travailler avec son code. Il collabore avec d’autres développeurs (Full stack, frontend ou backend), mais aussi des intégrateurs en charge de la partie graphique et design d’un site ou d’une application. Dans les startups, le Développeur Full Stack est souvent encadré directement par un CTO. Dans des entreprises plus grandes, et selon la méthodologie de gestion de projet, le Développeur Full Stack peut être supervisé par un Scrum Master, un Lead Développeur ou un Product Manager.

Voir les offres d’emplois sur inovallée.

Besoin d'un accompagnement ?