Covid-19 : Digigram sur le pont pour permettre aux radios de diffuser leurs émissions malgré la période de confinement

Les stations de radio s’efforcent de protéger leur personnel de la contagion tout en continuant d’informer et d’accompagner au mieux le public. Afin de permettre à ces radios de poursuivre leur antenne, l’équipe de Digigram est pleinement mobilisée pour répondre aux besoins exceptionnels des stations dans ce contexte de confinement et de télétravail. Le fabricant et distributeur de solutions stratégiques dédiées aux contenus audios, s’évertue à mettre à disposition des équipements matériels pour équiper à leur domicile les animateurs, journalistes et producteurs (codecs audio IP, codecs portables, cartes sons, etc.). Pour s’adapter à cette situation exceptionnelle, ce pionnier des innovations audio a également pris la décision d’avancer la sortie d’une nouvelle offre globale de contribution. Explications avec Jérémie Weber, PDG de Digigram.

Digigram, créé en 1985 etbasé à Montbonnot St Martin sur inovallée, développe des solutions dédiées à la contribution, à la production et à la transmission à distance sécurisée de contenus audiovisuels dans des environnements critiques. L’expertise unique de Digigram exploite les technologies numériques et IP afin de garantir une parfaite fluidité des flux d’exploitation, doublée d’une qualité audio exceptionnelle. Les cartes son Digigram, les solutions de codec audio IP, les applications cloud et l’infrastructure réseau sont utilisées dans des milliers d’applications de diffusion, audiovisuelles et industrielles.

La radio a prouvé sa capacité à réagir malgré le confinement notamment grâce aux codecs IP de Digigram

Depuis plus de 10 ans, Digigram fournit des codecs IP pour la distribution des programmes radio, reconnus pour leur fiabilité et leur polyvalence, ainsi que pour la résilience des connexions audio qu’ils permettent d’établir. Pour rappel, un codec est un dispositif matériel ou logiciel permettant de mettre en œuvre l’encodage ou le décodage d’un flux de données numérique, en vue d’une transmission ou d’un stockage, en respectant une certaine norme, vidéo ou audio. Commentaires sportifs, interviews terrain, studio mobile équipé d’un codec portable… Plus de 10 000 codecs Digigram, de la gamme baptisée IQOYA, sont en opération 24h sur 24, 365 jours par an, partout dans le monde. Alors qu’est-ce qui change en cette période de crise sanitaire et avec les mesures de confinement ?

« Digigram avait développé une offre de solutions bien avant la crise, puisque nos clients ont déjà l’habitude de faire du remote. Mais dans ce contexte de confinement et des besoins d’externalisation des studios, la demande en codecs IQOYA Talk, un codec de terrain, a nettement augmenté, avec des commandes de dernière minute. Certains codecs partent jusqu’en Australie », commente Jérémie Weber. « Toutes les Radios ont des codecs aujourd’hui. L’enjeu n’est plus là. L’enjeu réside dans le fait que n’importe qui puisse établir un lien audio de n’importe où, dans toutes les circonstances. De l’audio simplement accessible, partout. Et c’est exactement ce que propose Digigram ». IQOYA TALK est en effet un codec audio IP portable dédié aux opérations en direct à distance, nécessitant une transmission de haute fiabilité et une qualité audio de diffusion. Conçu avec une interface utilisateur aussi intuitive que n’importe quel smartphone, IQOYA TALK permet aux journalistes distants d’effectuer toutes les actions clés en 2 clics seulement. Des reportages ou commentaires en direct peuvent être réalisés, ainsi que des interviews de qualité studio, avec une expérience utilisateur conçue pour les non-techniciens.

Digigram avance la sortie d’une nouvelle solution web RTC pour répondre aux besoins des radios

« Nous développons des outils très simples, du web codec, de l’application mobile et IQOYA pour permettre aux radios de s’adapter à la situation », poursuit Jérémie Weber. « A ce titre, concernant la situation, nous avons adapté notre feuille de route produit. Nous avons décidé d’avancer la sortie d’un nouveau produit : IQOYA Guest pour la diffusion à domicile. C’est une solution web RTC qui permet, à partir d’un simple lien, de contribuer directement en ligne et sans matériel. Ce produit était initialement prévu pour la fin de l’année : vu le besoin du moment, nous venons de releaser une version « Preview » pour les radios. Il n’est pas encore à notre niveau d’exigences, mais peut rendre de bons services à des radios qui souhaitent faire des contributions ».

IQOYA Guest Preview est une solution de diffusion à distance légère qui ne nécessite aucune installation d’équipement ou de logiciel. Cette solution transforme le navigateur Web en un codec bidirectionnel. La solution fournit un lien de connexion aux journalistes travaillant à distance. Depuis leur PC ou smartphone, ils se connectent immédiatement à leur studio avec un son de qualité broadcast.

« Tous nos produits viennent se compléter pour permettre aux radios de contribuer quelle que soit la situation ! Cette crise inédite nous renforce dans nos convictions : Digigram est actuellement focalisée sur une offre, baptisée One IT, une solution audio IP. Il s’agit d’une offre complète et simple comprenant des codecs audio IP, une infrastructure SIP et des applications Web. Nous sommes convaincus que nous allons dans la bonne direction et que nous devons accélérer sur cette solution. »

La mission que s’est fixée Digigram : simplifier l’usage du codec

Jérémie Weber ajoute : « Depuis 3 ans, nos équipes travaillent avec passion pour faire des solutions simples à utiliser, simplifier l’usage du codec. Le codec aujourd’hui est un outil technique : il faut manier des adresses IP, des consoles… Digigram est en train de mettre l’intelligence de ses ingénieurs au service de cette simplification. Notre objectif : faire en sorte que les techniciens de radio, et surtout les journalistes sur le terrain, n’aient plus à se soucier de ces problèmes techniques et de faire en sorte que ça marche en un clic. Pour faire les choses à la place de l’utilisateur, il est nécessaire de mettre en œuvre de l’IA, de se creuser la tête pour trouver les bons mécanismes, les workflows, qui simplifieront l’usage des codecs ».

Lors du live vidéo quotidien « La Lettre Pro à la maison » du 8 avril, Jérémie Weber expliquait également à Francois Quairel les mesures prises pour s’adapter aux mesures gouvernementales en cette période de confinement. » En termes d’organisation, Digigram a, bien sûr, privilégié le télétravail : nous avons veillé à ce que ceux qui sont sur site ne courent aucun risque sanitaire. Tous nos services sont fonctionnels (support, logistique, vente, fabrication…) et nous produisons encore, mais nous avons réduit le niveau d’activité. Nous ne savons pas jusqu’à quand nous pourrons continuer. Certains fournisseurs ne livrent pas, des clients ne reçoivent plus le matériel, donc cette situation génère beaucoup d’incertitudes pour demain. Digigram a actuellement trois priorités : protéger la santé de ses collaborateurs, préparer un mode survie en allégeant la structure au maximum pour préparer une potentielle baisse de chiffre d’affaires, se préparer à la reprise et à un retour à des conditions de travail normales ».