La formation professionnelle : véritable opportunité pour pallier les baisses d’activité

Véritable levier au service de la performance des entreprises, la formation professionnelle est aujourd’hui une opportunité d’investir dans la compétence des salariés et surtout de pallier aux baisses d’activités liées à la crise du Covid-19.

Plusieurs dispositifs financés par l’Etat peuvent être actionnés à l’initiative du salarié ou de l’employeur.

Le FNE-Formation : pour répondre aux besoins des entreprises en activité partielle

Dans le cadre de la crise du Covid-19, le dispositif FNE-Formation est renforcé de manière temporaire afin de répondre aux besoins des entreprises en activité partielle par la prise en charge des coûts pédagogiques. Il est accessible à toutes les entreprises qui ont des salariés en chômage partiel, par une simple convention signée entre l’entreprise et la Direccte.

Modalités de mobilisation du dispositif d’urgence du FNE-Formation

Les principales dispositions de ce dispositif sont les suivantes :

  • Eligibilité de toutes les actions concourant au développement des compétences, sauf les actions de formation relevant de l’obligation de formation générale à la sécurité incombant à l’employeur et les actions de formation par apprentissage ou par alternance
  • Eligibilité de toutes les entreprises
  • Eligibilité de tous les salariés sauf les alternants
  • Indemnisation du salarié en formation : 70 % du salaire brut
  • Allocation pour l’entreprise : 70 % du salaire brut
  • Coûts pédagogiques : pris en charge à 100 % par l’Etat

Retrouvez toutes les modalités ici.

Le CPF : pour une « société de compétences » au libre choix de chacun

Depuis la loi du 5 septembre 2018 pour « la liberté de choisir son avenir professionnel », c’est une véritable révolution qui s’est opérée dans le secteur de la formation. Désormais, chacun est libre d’évoluer vers de nouvelles opportunités professionnelles ou de réorienter sa carrière, via notamment l’application MonCompteFormation.gouv.fr, lancée le 21 novembre.

Depuis le 1er avril, pôle emploi abonde directement le compte personnel de formation des demandeurs d’emploi. A partir de mi avril, les comptes de tous les salariés et des indépendants seront abondés de 500 €.

En juin, les entreprises abonderont à leur tour les comptes personnels de formation pour inciter les collaborateurs à suivre les formations correspondant aux compétences qu’ils recherchent.  

Tout savoir sur le CPF : cliquez ici.