Quand et comment passer à l’ERP pour supporter l’industrialisation de sa startup ?

Si toute startup commence à structurer son organisation et sa supplychain avec des outils faciles et gratuits où Excel conserve une place de choix, il arrive un moment où il devient difficile de se passer d’un ERP. Mais quand et comment supporter efficacement son industrialisation par un ERP ? Telle était la question débattue lors du dernier meetup Coopindus organisé au Tarmac G dans les locaux du Fablab Amiqual4Home, animé par Objectif PI, développeur de la solution Open-Prod.

Petit retour synthétique sur les conseils apportés en la matière :

  • Le principal intérêt d’un ERP : augmenter la fiabilité, la traçabilité et facilité la scalabilité de sa startup et notamment de sa supplychain.
  • Ses avantages : mettre en place un process reproductible, qui permet de maîtriser les coûts et les délais, mais aussi et surtout de centraliser, d’historiser les données et de garantir leur intégrité. Mettre en place un ERP suppose qu’on a structuré ses process industriels, ce qui au demeurant peut rassurer des investisseurs sur la fiabilité de l’organisation, et des clients sur la qualité des produits.
  • Quand penser / passer à l’ERP ? Pas trop tôt car mettre en place un ERP nécessite d’allouer des ressources humaines et financières par forcément compatibles avec un démarrage d’activité / mais pas trop tard non plus : idéalement avant la vraie montée en puissance et le pic d’activité
  • Comment ? De façon progressive : inutile de lancer tout de suite un ERP global qui gère tout, il est préférable de procéder par phases : d’abord les données techniques, clé de voute d’un ERP industriel, puis ses achats, puis la gestion des stocks, puis la planification et la gestion de production. Mieux vaut commencer par un périmètre restreint et établir une roadmap de déploiement.
  • Lequel ? le choix de la solution est un facteur clé, sachant qu’il faut pouvoir s’appuyer sur une solution évolutive et flexible.
  • Le coût ? pour un ERP industriel robuste, il faut prévoir 15 à 20K€, et un chef de projet !
  • Le risques ? Mettre en place trop tôt un ERP trop ambitieux fait courir le risque de ne plus gérer le temps faute de ressources et de revenir en arrière /VS/ ne pas en mettre en phase de développement fait courir le risque de ne pas être capable de gérer la montée en charge !

En un mot, il est conseillé de mettre en place assez tôt un ERP, qui servira de base à la structuration des process sur toute la chaîne, mais avec des fonctionnalités restreintes au démarrage, et en partant des données techniques …