TiHive prend son envol du Tarmac et lève 8,6 M€ auprès de l’Europe pour déployer sa technologie révolutionnaire d’inspection industrielle écologique !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
A VPN is an essential component of IT security, whether you’re just starting a business or are already up and running. Most business interactions and transactions happen online and VPN

3 ans d’incubation fructueuse au Tarmac pour TiHive qui vient de déployer ses ailes dans ses nouveaux locaux à Grenoble

C’est en avril 2017 que les 3 co-fondateurs de TiHive, Hani Sherry, Carlos Prada et Nicolas Beaudouin, intégraient l’incubateur Tarmac avant même de créer la startup. Quelques mois après, en août 2017, TiHive voyait officiellement le jour et pouvait commencer ses premiers recrutements.

3 ans, après, c’est une équipe de 15 personnes qui vient de quitter les pistes du Tarmac pour s’installer dans ses tous nouveaux locaux à Grenoble, dans les anciens bâtiments de Cémoi gérés par la métropole.

« Les fondateurs de TiHive ont été très actifs et se sont beaucoup impliqués dans la communauté entrepreneuriale du Tarmac : retours d’expérience sur l’international, animation d’ateliers sur la négociation, sensibilisation des jeunes à l’entrepreneuriat dans le cadre d’Option Innovation ou des portes ouvertes du Tarmac … TiHive a plus que pleinement joué le jeu de la solidarité pendant ces 3 années pour aider l’équipe d’inovallée à accompagner les entrepreneurs de la Tech, et leur départ laisse, comme toujours un grand vide humain ! », souligne Claire Chanterelle, Directrice du Tarmac.

Le témoigne de Hani Sherry, CEO de TiHive, sur son expérience Tarmac  

« Les 3 ans passés au Tarmac ont été une formidable expérience. Quand nous avons pitché, et c’était l’un de nos premiers pitchs, au comité de sélection, nous avons tout de suite senti, mes associés et moi, que TiHive était une petite graine et que le Tarmac pouvait devenir notre terreau. Dès notre arrivée, il nous a fallu tout apprendre très vite : le juridique, le financier, l’administratif … et l’écosystème qu’a su bâtir le Tarmac a été un véritable accélérateur.

TiHive a toujours eu de grandes ambitions, et donc de grandes exigences. Le Tarmac a su nous mettre en relation avec les bonnes personnes et les bons partenaires pour soutenir cette exigence tout en partageant notre culture d’entreprise. Le succès actuel de TiHive est celui de tout un écosystème : il est le fruit d’une co-construction avec un ensemble d’acteurs qui ne sont pas seulement des prestataires ou des fournisseurs mais de vrais partenaires. Grâce à ça, les choses qui pourraient prendre des mois se règlent parfois en 2h !

La vraie force du Tarmac est d’avoir su rassembler les valeurs de gens et de les animer au quotidien, en incarnant la force du collectif et de la coopération.  En tant que franco-libanais, j’ai trouvé au sein de l’écosystème Tarmac le côté magnifique de la France qui est tout à la fois économique et technologique, mais aussi sociale, humaine, associative, communautaire, avec un grand sens de l’entraide.

Pendant le Covid, tout le monde pensait aides de l’Etat, mais peu de gens pensaient santé mentale des entrepreneurs et de leurs équipes : le Tarmac l’a fait. Même à distance, au téléphone ou en visio, Claire et Sophie ont continué d’être à nos côtés pour nous aider, dans le business de notre entreprise, mais aussi nous soutenir en tant qu’être humain. Le « human first » au Tarmac n’est pas un concept marketing, c’est une réalité quotidienne, et toute l’équipe de TiHive entend bien continuer de s’impliquer dans cette communauté ! »

Une technologie révolutionnaire pour le contrôle qualité des chaînes de production …

« Grâce à une technologie unique basée sur des circuits intégrés développés chez TiHive ainsi que des algorithmes d’intelligence artificielle, nous sommes aujourd’hui les premiers au monde à proposer un système de contrôle ultra performant, clé en main et prêt à être distribué à grande échelle. Ce système se compose d’un ensemble d’émetteurs et de récepteurs, qui lorsqu’ils sont placés de part et d’autre d’un objet, font apparaître des caractéristiques physiques ou des indicateurs de la qualité jusqu’ici impossibles à mesurer. » explique Clément Jany, CTO de TiHive.

TiHive a en effet conçu une plateforme d’inspection (matériel et logiciel) permettant d’analyser les caractéristiques physiques des matériaux et leur qualité, basée sur la lumière Térahertz pour la captation d’images et associée à des algorithmes de deep learning pour l’interprétation automatique et temps réel des images captées.

Les ondes térahertz, électromagnétiques, oscillent à des fréquences 1.000 fois plus élevées que celles utilisées par les téléphones portables, qui ont la propriété de traverser des matériaux tels le plastique ou les vêtements, comme les rayons X, mais sans danger pour le vivant (comme les infrarouges), et de manière miniaturisée.

En effet, TiHive est la seule entreprise au monde à utiliser des semi-conducteurs pour émettre ces ondes térahertz, et des caméras sur des puces microélectroniques pour les capter. Les capteurs de TiHive sont installés directement sur les outils de production et détectent en temps réel les caractéristiques physiques (grammage, humidité…), les défauts et les contaminants à chaque étape de production. Le contrôle peut ainsi être réalisé à grande vitesse et sans danger – car non ionisant – sur l’ensemble des produits, et non pas uniquement sur un échantillon en fin de ligne comme beaucoup de procédés le font.

Les images obtenues sont analysées par des algorithmes d’intelligence artificielle, en partie intégrés sur les caméras. L’ensemble du dispositif, extrêmement compact, est donc aisément installable tout au long d’une chaîne de production.

« Nous voulons que notre technologie devienne le nouveau standard, parce que tout le monde y gagne. », souligne Hani Sherry, CEO.

… qui répond à des enjeux économiques, écologiques et sanitaires

Et en effet, les avantages sont multiples. Grâce au contrôle en temps réels, les industriels peuvent retirer uniquement les produits défaillants, plutôt que de rappeler des lots entiers sous prétexte qu’un échantillon testé présente un défaut. Chaque produit est testé individuellement, ce qui réduit à quasi néant le risque de malfaçon, garantissant ainsi un niveau de qualité maximum.

Surtout, grâce à ce nouveau process de contrôle qualité 100% real time et on-line, les matières premières utilisées sont optimisées, de même que les ressources naturelles utiles à la production, comme l’eau ou l’électricité.

La solution plug and play  de TiHive répond ainsi aux enjeux économiques et environnementaux des industriels et aux attentes des consommateurs, de plus en plus concernés par la composition des produits, tels que les protections menstruelles ou les couches pour bébés. La qualité dans secteur répond à de vrais enjeux sanitaires de santé publique et c’est la raison pour laquelle TiHive s’y est attelé.

En effet, l’un des premiers marchés visés par TiHive est le contrôle qualité des polymères superabsorbants (que l’on retrouve dans les couches pour bébé, les protections hygiéniques féminines, les couches pour adultes) et les tissus non-tissés (masques, tissus médicaux, lingettes…).

Grâce à sa technologie, TiHive, estime une optimisation de coût à l’échelle d’un milliard d’euros par an pour ce marché des couches bébé, et une réduction d’un million de tonnes de gaspillage de matières premières par an, conduisant à une grande réduction de CO2 et d’énergie consommée.

Mais si les marchés de l’hygiène et du personal-care sont les premiers visés, la solution TiHive est transférable sur bien d’autres secteurs, comme les marchés de l’industrie pharmaceutique, du luxe, ou de l’aéronautique.

« Toutes les capacités de la technologie n’ont pas encore été explorées : pouvoir révéler des caractéristiques invisibles à l’intérieur d’un produit directement sur la chaîne de production est très nouveau et présente des opportunités très prometteuses pour beaucoup d’industries. Cela pourrait avoir un impact financier et écologique sans précédent », explique Carlos Prada, CFO de TiHive.

Une levée de fonds de 8,6 M€ auprès de l’Europe pour devenir un leader international du contrôle qualité industriel

« Nous sommes en train de transformer la façon dont les industriels qualifient leurs produits et gèrent leurs ressources en matières premières. Ça sera une toute première mondiale qu’une technologie de contrôle et d’imagerie Terahertz soit industrialisée et déployée à grande échelle, ouvrant la porte à de nombreux nouveaux marchés et nouvelles applications. Nous posons la première pierre d’un leadership européen concernant cette technologie deep-tech », espère Hani Sherry, CEO.

C’est pour soutenir les ambitions de TiHive que l’Europe soutient la startup à hauteur de de 6,3 millions d’euros en capital dans le cadre de la procédure de financement mixte de la Commission Européenne, et de 2,36 millions d’euros en subventions dans le cadre de l’appel à projets E.I.C Accelerator (programme européen H2020). Pour rappel, plus de 1850 projets ont été soumis à EIC pour une demande totale de soutien de 5,2 milliards d’euros, et seuls 7 projets français ont été financés. TiHive est la seule startup en région Auvergne-Rhône-Alpes à avoir obtenu ce financement, t a obtenu à elle seule près de la moitié des subventions totales du programme …

Ces 8,6 millions reçus de la Commission européenne vont permettre à TiHive d’accélérer l’industrialisation de ses caméras et son déploiement commercial, en priorité sur le marché des couches-culottes pour aider les fabricants à réduire la quantité de polymère superabsorbant utilisée.

 « Nous collaborons déjà avec des marques de luxe pour améliorer la qualité de leurs produits textiles ou en cuir, précise Hani Sherry. A terme, nous visons aussi les laboratoires pharmaceutiques et les télécommunications. »

Besoin d'un accompagnement ?

Menu de navigation

Sports & Loisirs

Annuaire

Cvthèque

Offres d'emplois

Le Mag

L'agenda

My ino