Evercleanhand : remplacer le besoin (de se désinfecter les mains…) par l’envie avec le lancement de deux nouvelles bornes pour les enfants et les transports

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
A VPN is an essential component of IT security, whether you’re just starting a business or are already up and running. Most business interactions and transactions happen online and VPN

La belle histoire d’une startup Tarmac qui industrialise sur inovallée une borne 100% made-in France

C’est en partant du besoin qu’Asbed Kechichian a eu l’idée et l’envie de créer Evercleanhand en 2016. « Quand j’ai vu l’impact financier pour les entreprises de l’absentéisme pour cause de grippe ou de gastro par manque d’hygiène des mains, j’ai immédiatement pensé qu’il était nécessaire de changer les usages, et de remplacer le besoin par l’envie », souligne-t-il. « Personne n’a ajourdhui envie de

Son idée : créer des bornes de désinfection robustes, basées sur une lotion bio mais aussi et surtout capables de transformer l’expérience utilisateur. C’est d’ailleurs cet aspect innovation d’usage qui lui avait valu son premier concours. Incubé à Linksium pendant près de 18 mois, Asbed y rencontre celui qui deviendra son associé dans l’aventure : Guillaume Belle. Tous deux ont une riche expérience industrielle, et rêvent d’un produit 100% made-in France. La startup est créée en 2017 et rejoint le Tarmac en 2018.

Ils sont 3 à l’époque, et travaillent sur un prototype de machine capable de détecter le taux de désinfection des mains. Mais le temps de R&D nécessaire pour cette innovation n’est pas compatible avec la première mise sur le marché, et rapidement, l’équipe se penche sur la conception d’une nouvelle machine, plus rapide à industrialiser et déployer.

En 2019, l’équipe s’est agrandie, quitte le Tarmac et prend de nouveaux locaux plus grands sur inovallée pour y réaliser la première pré-série de 50 bornes.

Aujourd’hui, ce sont plusieurs centaines bornes qui sont installées partout en France, mais aussi en Belgique, en Suisse, en Nouvelle Calédonie et à la Réunion, et l’équipe ne compte pas moins de 18 collaborateurs.  L’ambition d’Evercleanhand : 10 000 bornes déployées à horizon 2024. Des bornes qu’on pourrait retrouver dans les lieux publics (halls de gare, aéroports, accueils de Mairie et de bibliothèque, etc), les établissements scolaires, les restaurants d’entreprise, mais aussi et surtout dans les EHPADs, où l’enjeu est de taille pour éviter la contamination des résidents par leurs familles.

Le 25 septembre dernier, Evercelanhand recevait, entre autres, la Députée Camille Gaillard, ainsi que la nouvelle équipe municipale meylanaise et des journalistes pour faire le point sur les avancées et les challenges à venir.

L’accélération Covid : 20 bornes par semaine produites à 80% en région

Si beaucoup doutaient avant le Covid de l’intérêt vital d’une solution de désinfection des mains, il est clair que la crise sanitaire actuelle a eu l’effet d’une évangélisation rapide et d’une prise de conscience générale, comme on l’indiquait dans un précédent article.

La crise a donc été l’occasion pour Everecleanhand d’accélérer considérablement sa capacité de production : la startup est passée de 3 bornes par mois à … 20 par semaine, et bientôt 40.

Et tout ça avec un process industriel 100% made-in France et 80% made in Rhône-Alpes. Les sous-traitants sont essentiellement locaux. La structure métallique des bornes arrive directement dans les locaux d’Evercleanhand. Là, l’équipe de production se charge de toutes les parties à haute valeur ajoutée (mécanique, électronique, fluides, connectique, etc).

 

Formation des jeunes, emplois seniors et travailleurs handicapés : une croissance RH sociale et solidaire

Depuis le début Evercleanhand travaille avec l’afiph (https://www.afiph.org/) pour contribuer à l’insertion des personnes handicapées par le travail. Ainsi, la startup s’appuie sur plusieurs ESAT (ateliers protégés) de la Région : le Clos d’or à Grenoble pour le conditionnement de la lotion, l’ESAT de Voiron pour les opérations de câblage et prochainement celui de la Buisse pour la logistique.

Par ailleurs, Evercleanhand contribue à la formation des jeunes en accueillant plusieurs alternants de différents profils (techniques, commerce, etc) , que l’équipe dirigeante entend bien fidéliser au terme de leur formation.

Et les séniors ont également leur place au sein de cette équipe hors norme, puisque 2 retraités continuent l’aventure à temps partiel !

Bornes kids et bornes nomades pour les transports : deux nouveaux produits développés en quelques semaines

La borne Kids

Parce que les enfants ont encore plus besoin que les adultes de plaisir pour faire de la désinfection des mains une habitude pérenne, Evercleanhand a développé une borne kids, au design adapté.

L’objectif : pouvoir déployer ces bornes dans les écoles. « Dans les écoles, le lavage des mains commence à poser plusieurs difficultés : perte de temps de classe, embouteillages dans les toilettes, surconsommation d’eau … ». En installant des bornes dans les écoles, les enfants pourraient se désinfecter les mains plus facilement, sans recourir au gel hydro-alcoolique, et sans que le lavage des mains ne viennent empiéter sur la vie de classe.

Un test est déjà envisagé dans une école de Venon, et n’attend plus que l’aval de l’inspecteur d’académie pour démarrer.  L’équipe d’Evercleanhand a également rencontré la Région pour mettre en place des bornes dans les lycées, et devrait contacter prochainement le Département pour les collèges.

 

La borne nomade pour les transports

Surtout, Evercleanhand a conçu et développé en 3 semaines à peine une borne nomade exclusivement dédiée aux transports en commun. « Lors du déconfinement, les bus ont été équipés à la hâte de distributeurs de gel hydro-alcoolique, qui posent de nombreux problèmes », souligne Asbed Kechichian, co-fondateur de la startup. « Normalement, le gel hydro-alcoolique est interdit dans les bus, car inflammable. Par ailleurs, le gel coule souvent en abondance, une partie tombe au sol et le rend glissant. Enfin, une grande majorité de ces distributeurs ne fonctionne déjà plus ».

La borne nomade répond à tous ces enjeux : elle distribue la lotion 100% bio et végétale sous forme de mousse pour éviter à la fois tout gaspillage et tout risque de projection au sol. Elle est robuste, légère, autonome en batterie jusqu’à 6500 passages, et s’installe très facilement.

D’ailleurs, une première pré-série de 10 bornes est d’ores et déjà installée à titre d’expérimentation dans les 3 lignes de tram grenobloise du réseau TAG.

Besoin d'un accompagnement ?

Menu de navigation

Sports & Loisirs

Annuaire

Cvthèque

Offres d'emplois

Le Mag

L'agenda

My ino