Didier Chaminade ré-élu à la Présidence d’inovallée et Claire Chanterelle nommée Directrice Générale : la nouvelle gouvernance de la technopole

A VPN is an essential component of IT security, whether you’re just starting a business or are already up and running. Most business interactions and transactions happen online and VPN

Didier Chaminade ré-élu à la Présidence et un nouvel administrateur pour l’association : Michel Gastaldo (Naverlabs Europe)

Comme chaque année, l’Assemblée Générale d’inovallée qui s’est tenue le 17 juin était l’occasion de renouveler le Conseil d’Administration par quart, tel que prévu dans les statuts de l’association.
Ainsi cette année, 5 membres étaient sortants, dont 2 membres du Bureau : Didier Chaminade (Directeur régional d’Orange), élu Président en novembre 2020, et Jérémie Weber (CEO de Digigram), Vice Président, et 3 administrateurs : Jean-Pascal Bost (co-fondateur d’Antaios), Charlène Marcone (dirigeante d’ACT RMC), et Nicolas Maurin (Inria).
11 candidats de sont présentés, 10 dans le collège entreprises pour 4 postes à pourvoir, et 1 dans le collège université / recherche pour 1 poste à pourvoir, donc naturellement ré-élu (Nicolas Maurin pour Inria).
Jean-Pacal Bost et Jérémie Weber ont été ré-élus, tout comme Didier Chaminade qui conserve donc la Présidence de l’association après un premier mandat de 6 mois à peine, écourté par les reports d’AG de la crise Covid, mais qui lui a néanmoins permis de poser les bases solides d’une vision structurante pour l’avenir (voir article sur la roadmap).

Pour le 5ème et dernier poste à pourvoir, c’est la candidature de Michel Gastaldo (Naverlabs Europe) qui a fait la différence, renforçant ainsi au sein de la gouvernance la représentativité des technologies à enjeu pour la souveraineté européenne, puisque Naverlabs est l’un des plus gros centre français de R&D en IA, et la filiale européenne du groupe Naver, alternative aux GFAM américains.
Le nouveau Conseil d’Administration d’inovallée est donc composé de la manière suivante : Nicolas Belhache (Alp2i), Jean-Luc Bodin (CCI), Jean-Pascal Bost (Antaios), Didier Chaminade (Orange Labs), Jean-François Clappaz (Le Grésivaudan), Patrick Descharrières (Mairie de Montbonnot), Michel Gastaldo (Naverlabs Europe), Pierre Guerin (Mairie de Meylan), Mélina Herenger (Grenoble Alpes Métropole), Jacques Husser (Remedee), Géraldine Leduc (NH Theraguix), Nicolas Maurin (Inria), Nicolas Miribel (Ascanio), Valérie Saragoussi (Emisys), Vincent Tempelaere (Eveon), Céline Tenance (Trignat), Matthieu Verdon (Minimento), et Eri Vitre (Novami).
Mais l’AG 2021 fut aussi le moment d’annoncer la nomination d’une nouvelle Directrice Générale pour piloter la roadmap stratégique du Bureau.

Claire Chanterelle prend officiellement les rênes de la technopole…

Lorsqu’en mars dernier, Emilie Bailly a décidé de quitter ses toutes nouvelles fonctions à la tête d’inovallée, c’est tout naturellement Claire Chanterelle, qui après 23 ans passés aux côtés d’Annie Soufi dont 7 à la tête de l’incubateur Tarmac, a repris le flambeau.
En mode intérimaire d’abord, le temps pour le Bureau, pour l’équipe comme pour elle de mesurer l’adéquation de la personne au poste et de décider de la pertinence ou non de procéder à un nouveau recrutement.
Après quasiment 3 mois de prise de poste, Claire a été confirmée à la Direction Générale par le Bureau, qui a profité de l’Assemblée Générale pour en faire l’annonce officielle.
« Claire avait à la fois l’historique et la légitimité, en interne pour ses collaboratrices, comme en externe vis-à-vis de l’ensemble des parties prenantes avec lesquelles elle travaillait depuis des années. Elle s’est engagée pleinement dans ses nouvelles fonctions et sa nomination officielle s’est rapidement imposée comme une évidence, tant elle a rapidement trouvé ses marques aux manettes de la technopole qu’elle connait sur le bout des doigts, et dont elle était déjà devenue une figure clé aux côtés d’Annie », se réjouit Didier Chaminade, Président ré-élu d’inovallée.
Une évidence partagée par Claire : « C’est un poste dans lequel je m’épanouis complètement aujourd’hui, et surtout dans lequel je suis totalement soutenue par l’équipe, une équipe sans laquelle rien n’est possible et que je remercie de s’être investie à mes côtés dans une période de transition chargée où la crise Covid a impacté notre budget … et notre effectif, à charge de travail égale ! », conclut-elle.

… après un parcours atypique et une expérience acquise sur le terrain !

Titulaire d’un DEUG de philosophie et de Lettres Classiques, d’une licence de philosophie et d’un DESS de psychologie clinique, Claire Chanterelle a rejoint Inovallée en 1998, tout en poursuivant des activités diversifiées en freelance, notamment comme formatrice indépendante, consultante en communication ou encore journaliste économique au Dauphiné Libéré.
En 23 ans, elle est rapidement devenue le bras droit d’Annie Soufi et y a occupé de nombreuses fonctions, notamment comme responsable communication ou chef de projets, avant de prendre la direction de l’incubateur Tarmac en 2013, forte de compétences métier acquises au fil des années sur le terrain de la pratique, et de softs-skills développées tant pendant ses études qu’au contact des entrepreneurs.
« J’ai eu la chance d’avoir un manager (Annie Soufi) qui m’a laissé la liberté d’apprendre tout au long de ma carrière, de grandir au sein de la structure et de faire évoluer mes fonctions à la vitesse de mes compétences. Et j’ai la chance aujourd’hui d’exercer un métier passionnant qui fait converger tout ce que j’aime et sais faire, et dans lequel s’alignent parfaitement mes valeurs et les enjeux de la structure. Contribuer dans un esprit coopératif au développement économique de notre territoire est un beau défi et c’est avec autant d’honneur que de plaisir que j’ai pris le relais ! », conclut Claire Chanterelle.

Télécharger la photo de Claire Chanterelle en HD ici.

Télécharger le Communiqué de presse ici.

Besoin d'un accompagnement ?

Menu de navigation

Sports & Loisirs

Annuaire

Cvthèque

Offres d'emplois

Le Mag

L'agenda

My ino