Digigram, pionnier de la digitalisation du son, fait passer la radio à l’ère de l’IP

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
A VPN is an essential component of IT security, whether you’re just starting a business or are already up and running. Most business interactions and transactions happen online and VPN

Pionnier dans la digitalisation radio depuis sa création en 1985, Digigram croit plus que jamais dans ce média en pleine explosion avec l’essor du podcast et l’apparition de nouveaux usages où l’auditeur passe de plus en plus d’une écoute occasionnelle à celle continue. Des usages qui se manifestent aussi sur le plan de l’innovation pure… Focus.

Acteur incontournable pour les professionnels des médias, pionnier, avant l’heure, de la digitalisation de la radio, Digigram ne cesse de se renouveler, évoluant constamment avec son temps et surfant intelligemment sur les tendances. « Avec le recul, l’idée de départ, de créer du matériel et des logiciels pour mettre la radio sur le numérique, était révolutionnaire, en 1990 », note Jérémie Weber, président de Digigram, en préambule. Présente depuis son origine sur Inovallée à Montbonnot, l’entreprise qui a soufflé ses 35 bougies l’an dernier, ne cache pas ses ambitions. « Nous souhaitons bâtir autour de Digigram un groupe industriel de référence dans le monde de l’audio ». Mieux ! S’inscrivant dans une nouvelle dynamique, la PME souhaite imposer sa marque Digigram comme le fournisseur de solutions cloud Audio As A Service.

Vers une nouvelle ère

En plus de trente ans, l’entreprise a suivi les évolutions du marché de la radio et des habitudes des auditeurs. Le fabricant, à l’origine de la première carte son professionnelle conçoit des codecs audio et des services cloud spécifiques destinés aux professionnels de ce secteur. « Nous nous sommes toujours focalisés sur le transport du son de haute qualité, quels que soient les canaux afin d’assurer la meilleure diffusion possible, en toutes circonstances ». Entre-temps, les usages ont changé, les auditeurs passant d’une écoute traditionnelle de la radio, à une écoute « à la demande » impulsée notamment par les smartphones ainsi que la multiplication des podcasts, « les radios étant amenées de plus en plus à transformer leurs émissions pour qu’elles soient écoutées en podcast ». Parallèlement, les contenus se densifient, les sources deviennent plus larges, chacun peut créer sa webradio, son podcast de chez soi.

De la diffusion à la centralisation des sources

« Rendre l’audio le plus accessible possible », telle est l’ambition de Digigram. Des solutions de transports audio classiques en passant par les ondes hertziennes jusqu’au Web en passant par l’audio sur IP, la PME diversifie son offre et se focalise désormais sur l’audio via le cloud. Lancée en 2016, sa gamme de produits One IP s’étoffe avec Iqoya Connect, un système hybride sur le Web couplé à une plateforme destinée aux diffuseurs TV et audio. Ce service permet aux techniciens et journalistes de bénéficier d’une connexion fluide, sécurisée et fiable gérée à travers une interface unique. « Nous sommes dans une logique d’upsell. One IP présente l’avantage d’être une solution unifiée associant l’ensemble de notre savoir-faire : un codec de terrain, une plateforme d’interconnexion et un service Internet cloud, le tout avec du matériel dédié ». Comptant 45 personnes à Montbonnot réparties sur 1000 m² et une filiale à Singapour (4 personnes) depuis 1998, Digigram a réalisé 6 M€ de chiffre d’affaires en 2019, dont 80 % à l’export (la moitié en Europe, 25 % aux États-Unis et 25 % en Asie). À noter que la PME recrute régulièrement des ingénieurs, chargés de projets et chefs de produit marketing.

Pour aller plus loin : https://www.digigram.com/

 

 

 

Besoin d'un accompagnement ?

Menu de navigation

Sports & Loisirs

Annuaire

Cvthèque

Offres d'emplois

Le Mag

L'agenda

My ino