Quand les drones sous-marins d’Escadrone nous plongent dans le futur de l’inspection !

S’il reste difficile à chiffrer, le marché des drones professionnels est en pleine expansion dans le monde. Dotés de caméras HD et de capteurs embarqués, ces drones n’en finissent pas de bouleverser le secteur industriel, le BTP ou encore le génie civil, apportant une fiabilité et une sécurité accrue pour la collecte de données. Après l’adoption massive des drones aériens dans tous ces secteurs, les drones sous-marins font à leur tour une apparition remarquée auprès de nombreux industriels. Et sur ces marchés en plein essor, un acteur local semble se démarquer, intervenant sur l’ensemble de la chaîne de valeur : Escadrone, jeune société basée sur inovallée, qui conçoit et distribue des drones aériens, marins et ROVs sous-marins, et forme également les pilotes à leur utilisation.

Les drones aériens, omniprésents dans l’industrie, la sécurité, la surveillance et le BTP

Si les drones ont d’abord été utilisés dans le monde agricole pour couvrir de grandes étendues, ces systèmes semi-intelligents, contrôlés à distance, ont envahi l’espace. Ils sont désormais massivement adoptés par l’industrie, dans le cadre de missions d’inspection, mais aussi dans la construction et l’exploitation d’infrastructures, l’immobilier, la logistique dans les entrepôts, le génie civil, etc.

Au fil des années, le poids des drones a diminué, leur puissance a augmenté, leur maniabilité et leur autonomie ont progressé… Ils peuvent désormais voler près de 60 minutes, s’approcher d’un mur à moins d’un mètre, rester en vol stationnaire malgré de fortes rafales de vents, etc. Pour de nombreux secteurs, ils offrent donc de nouvelles façons de travailler, avec la possibilité d’accéder à des zones risquées, ou jusqu’alors inaccessibles.

Inspecter une passerelle à 18 mètres de hauteur sans avoir recours à une nacelle et sans bloquer la circulation, inspecter le toit d’un site de stockage de gaz classé Seveso, des pales d’éolienne à 100 mètres de hauteur dans une zone très ventée, ausculter plus de 2 kilomètres de conduites forcées… Autant de prouesses réalisées par les drones, avec des inspections plus sûres et reproductibles. Le tout en un temps 50 à 90% plus court, avec une limitation des risques et une réduction des coûts significative.

Des drones professionnels homologués et un SAV performant

Autre avantage indéniable : le gain d’efficacité.  Les drones embarquent désormais des capteurs multi-spectraux (thermiques, infrarouges…), des caméras HD jusqu’à 40 millions de pixels, des caméras stéréo d’évitement d’obstacles, gyroscopes, centrale GPS…  Ils offrent des images et des relevés précis, géolocalisés, partageables immédiatement, comparables dans le temps, devenant un maillon clé dans la gestion de la data. Car ces données, les entreprises en ont de plus en plus besoin pour piloter leur activité et gérer leurs risques.

C’est là qu’intervient le savoir-faire des équipes d’experts d’Escadrone, spécialisées dans la conception de solutions professionnelles sur-mesure et en modélisation. Conception sur mesure, Delair, DJI, Parrot… Un expert spécialisé aide à définir le projet pour cibler le drone professionnel le plus cohérent par rapport aux besoins. L’entreprise propose en effet une large gamme de drones professionnels, homologués par la DGAC pour les scénarios de vols Français : drones quadrirotors, hexarotors, octorotors, étanches et ailes volantes, ainsi que des drones marins et sous-marins.

Choix du matériel, élaboration du cahier des charges, réalisation d’un prototype, certification, exploitation des produits, de la maintenance jusqu’au renouvellement… Escadrone accompagne ses clients sur toute la chaîne de valeur et sur chaque étape du cycle d’un projet, dès l’émergence de l’idée. La jeune société, fondée en 2014 par deux passionnés du drone et dirigée par Nicolas Hébert, compte aujourd’hui 8 personnes à temps plein. Après avoir formé des centaines d’opérateurs drone, elle s’appuie également sur un réseau de formateurs expérimenté, afin de pouvoir répondre aux besoins de formations dans les grandes villes de France. 

La grande force d’Escadrone ? Le sens du service et la disponibilité des équipes, c’est ce que s’accorde à dire l’ensemble de ses clients ! Car la société, pionnière en France sur la création, la vente et l’homologation des drones, garantit le bon fonctionnement de ses machines et de leurs composants, en les testant systématiquement et individuellement avant de les livrer à ses clients. Et si l’une de ses machines venait toutefois à rencontrer un problème, l’équipe s’engage à procéder gratuitement à l’analyse des logs de vol et à fournir un rapport sur l’événement. Elle réalise également toute modification, intégration, révision et upgrade des plateformes de vol qu’elle conçoit de manière évolutive et en cohérence avec l’évolution du milieu. Et pour rendre ses clients opérationnels dès l’achat de leur drone, Escadrone les accompagne dans l’ensemble des démarches : MAP, documents administratifs, recommandations sur les différents prestataires, prise en main de la machine…

Les drones marins professionnels, une solution innovante et performante pour les prélèvements ou la cartographie des fonds-marins

Toujours au fait des dernières évolutions technologiques, Escadrone imagine en permanence de nouvelles applications par drone. Nicolas Hébert s’attend à ce que, dans les prochaines années, « les drones puissent embarquer un bras articulé capable de gratter, de forer, de prélever un échantillon à des endroits inaccessibles, puis de le transporter entre deux points… ». En attendant, il s’est intéressé de près au potentiel du drone sous-marin et se positionne dorénavant comme le spécialiste en France.

Escadrone, revendeur officiel de la marque canadienne Deep Trekker, propose en effet une large gamme de drones sous-marins, drones de surface et véhicules sous-marins téléguidés professionnels, ou ROV (Remotely Operated Vehicle) pour différentes applications techniques en milieux aquatiques. Comme leurs homologues aériens, ces drones permettent une acquisition rapide et sécurisée d’informations globales ou précises, physicochimiques et visuelles, à distance de l’opérateur, via l’intégration sur mesure de divers capteurs. Mais à la différence des drones aériens, ils intègrent déjà de nombreux outils et préleveurs : mesure laser, échantillonneur de sédiments, bras pince, outil de découpe…

Leurs applications sont nombreuses. Dans les milieux mines et carrières notamment, la bathymétrie par drone est de plus en plus populaire auprès des géomètres. Elle permet de cartographier les fonds marins et de déterminer la topographie subaquatique d’un plan d’eau avec une très haute précision. Quant à la recherche océanographique et scientifique, l’acquisition de données est fondamentale. Mais les coûts d’expéditions et les risques encourus par les plongeurs pouvaient être jusqu’à présent prohibitifs pour de nombreuses organisations. Les ROVs Deep Trekker, spécialement conçus pour l’exploration sous-marine et équipés de caméras HD, offrent ainsi une alternative de recherche sous-marine rentable, capables d’aller prélever des échantillons liquides à certains endroits sans contaminer la zone et avec le moins de perturbations possibles.

Escadrone a d’ailleurs réalisé une mission pour l’HEPIA (Haute Ecole du paysage, d’ingénierie et d’architecture de Genève), qui s’est équipée de son drone marin « QuickBoat » pour effectuer des prélèvements d’eau, afin de réaliser des analyses physico-chimiques en laboratoire.

L’inspection est aussi indispensable à la bonne santé des infrastructures sous-marines

Les ROVs sont également une excellente solution pour l’inspection des coques de bateaux : l’intégrité structurelle d’un navire exige des inspections périodiques de la coque pendant le transit et lors de l’entrée au port. Les ROVs offrent un moyen abordable et simple d’effectuer des contrôles en mer, sans l’intervention de plongeurs.

Détection de fissures sur une digue d’étang, inspection de barrages, centrales hydroélectriques, oléoducs… Les ROVs sont aussi de plus en plus utilisés pour vérifier la santé d’infrastructures variées, dont l’inspection était traditionnellement pénible et souvent dangereuse, comme en témoigne Didier TILMONT, Responsable du groupement d’usines du COUSERANS d’EDF HYDRO : « Nous avions besoin d’un outil simple, nous permettant d’accéder à une galerie pour préparer un chantier sans la vider et, ainsi, éviter la perte de temps de production. Tout en garantissant la sécurité de nos collègues. Le choix du drone sous-marin Dtg3 n’a pas d’équivalent : matériel agile et précis, très évolutif, doté d’une caméra en 4K, un prix attractif et, en bonus, une structure en France pour le SAV… Le retour à chaud de notre opérateur qui découvrait la machine : c’est un outil très prometteur ! ».

En effet, les drones marins ouvrent de belles perspectives pour l’avenir : interventions en zones contaminées, notamment dans les centrales nucléaires, sauvetage et sécurité en mer… Leur usage, encore émergent, semble être une source potentielle de progrès scientifique et opérationnel. Et avec une expertise à la fois sur les drones aériens et marins, Escadrone se positionne comme un acteur incontournable sur ces marchés !