Une fin d’année sur les chapeaux de roue (de vélo !) pour eBikeLabs qui se lance à l’assaut de la MaaS (Mobility as a Service) worldwide

Le trophée du concours mondial de l’innovation pour la première solution IOT de gestion de flotte de vélos électriques

Cette fin d’année est plus que prometteuse pour eBikeLabs, lauréate du concours national d’innovation, qui vient de recevoir son trophée lors de la remise des prix du ? dernier. Une belle récompense qui va lui permettre de co-financer un ambitieux programme de R&D destiné à assoir son ambition : devenir le leader mondial de la MaaS (Mobilité as a Service).

« Le monde de la mobilité est en pleine ébullition avec l’arrivée du Maas (mobility as a service). Chez eBikeLabs, nous sommes convaincus que le vélo électrique partagé est un des vecteurs clefs pour faire basculer les usagers vers le Maas. Tout en étant accessible en coût, c’est tout simplement le mode de transport le plus rapide pour 90% des trajets urbains. C’est pourquoi, des flottes de millions de vélos électriques vont apparaitre dans les prochaines années. Le défi de notre startup est de faire gagner de l’argent à ces gestionnaires de flotte ! », souligne Maël Bosson, co-fondateur et CEO de eBikeLabs.

Pour réussir ce challenge, Ebikelabs a inventé la Gestion de la Maintenance Assistée par Ordinateur, qui rend l’exploitation des flottes de vélos électriques plus facile et plus rentable. La solution connectée d’eBikeLabs s’appuie sur un couple hardware/software pour lutter efficacement contre le vol, automatiser la maintenance et augmenter la sécurité des usagers.

Un microcontrôleur est installé sur les vélos électriques : véritable cerveau du vélo, il centralise les informations des différents capteurs, et contrôle le véhicule et ses composants. Grâce à une communication bidrectionnelle avec une plateforme IoT, et à de puissants algorithmes d’analyse et de prédiction, eBikelabs est capable de fournir aux gestionnaires de flottes comme aux cyclistes toutes les informations pertinentes nécessaires à chaque étape.

Le cycliste peut sur son smartphone gélolocaliser son vélo, connaître le niveau de sa batterie, et optimiser sa consommation électrique en fonction de son itinéraire. Quant au gestionnaire de flotte, il peut monitorer facilement l’intégralité de ses vélos depuis son dashboard.

« Avant la panne, la maintenance préventive passe par un suivi permanent des composants et permet de rassurer l’exploitant comme l‘utilisateur que tout fonctionne correctement : les deux sont prévenus par un voyant vert ! En cas de panne, l’utilisateur et le gestionnaire de la flotte sont tous deux alertés sur leurs devices (smartphone et dashboard). En parallèle, l’équipe en charge de la maintenance reçoit un diagnostic précis et peut se préparer à intervenir. L’utilisateur du vélo en panne peut échanger à distance avec l’équipe de maintenance. Le diagnostic et la résolution de panne sont guidés pas à pas par l’outil Ebikelabs, sans nécessiter le démontage systématique des composants électriques ou de tests croisés souvent chronophages », précise Damien Barilko, Bizdev chez eBikeLabs, avant de conslure : « notre solution unique IoB (Internet of bikes) agit sur deux clés de succès liées à la maintenance : baisse des couts d’exploitation et de maintenance (temps passé, hausse de la disponibilité des vélos de la flotte (expérience utilisateur) ».

Une co-accélération à l’international par Allianz France et Toyota ! 25 recrutements à la clé …

Comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, eBikeLabs vient d’être retenu par le sélectif accélérateur d’Allianz France et Toyota, pour déployer sa solution worlwide. « L’intérêt d’un géant de l’automobile et de l’assurance pour notre société et le marché du vélo électrique partagé montre l’ampleur du bouleversement de la chaine de valeur de l’industrie automobile par les nouvelles mobilités. Ce partenariat est clef pour apporter une réponse globale aux difficultés de déploiement à grande échelle des flottes de vélos électriques », se réjouit Maël Bosson. D’ailleurs, sur les 5 startups retenues cette année par le programme, Cosmo Connected et eBikeLabs seront les premières à bénéficier de cette co-accélération assurée par Allianz et Toyta Tshushu Europe.

« Nous sommes fiers d’annoncer le choix des startups Ebikelabs et Cosmo Connected dans le cadre de la première offre d’accélération conjointe avec Allianz France. Cette offre est 100% alignée avec notre stratégie d’innovation autour de la nouvelle mobilité en Europe », explique Takashi Hirobe, Président de Toyota Tsusho Europe.

Reste maintenant à l’équipe de se structurer pour faire face à ce nouveau cap de croissance. C’est la raison pour laquelle eBikeLabs prévoit 25 recrutements ces 18 prochains mois, avec une priorité sur des profils ingénieurs logiciel embarqué, contrôle moteur et électronique pour renforcer son équipe de développement.