Kalray, pionnier dans les puces de nouvelles générations nourrit l’ambition de devenir le leader européen du edge computing

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
A VPN is an essential component of IT security, whether you’re just starting a business or are already up and running. Most business interactions and transactions happen online and VPN
Carte d'accélération K200, Kalray

Pionnier des processeurs intelligents avec son processeur MPPA® CoolidgeTM – alliant puissance et économie d’énergie, la spin-off du CEA-Leti Kalray finalise les dernières étapes avant de passer à la phase de vente en volume pour le second semestre. L’entreprise confirme son ambition d’atteindre les 100 M€ annuels de chiffre d’affaires en 2023.

« 2020 a constitué une année charnière dans la vie de l’entreprise. En finalisant les développements de notre nouvelle génération de processeur, CoolidgeTM, et en mettant le produit entre les mains de nos partenaires industriels et futurs clients, nous avons préparé notre entrée dans la phase de commercialisation de notre produit à grande échelle », indique Eric Baissus, président du directoire de Kalray. La spin-off du CEA-Leti créée en 2008 finalise les dernières étapes avant de passer à la production en volume de son produit phare, les processeurs CoolidgeTM gravés en 16 nm.

Processeur MPPA Coolidge

« Nous en sommes à la 3e génération de processeur basés sur notre technologie brevetée MPPATM. Cette technologie dite « massivement parallèle » (elle permet d’assembler sur une même puce plusieurs centaines de cœurs) est capable de traiter de très grands flux de données à la volée pour en extraire les informations utiles. La société résolument « deeptech » a conçu sa puce en rupture avec les solutions existantes sur le marché et vise un marché en plein essor, celui de systèmes intelligents et du edge computing.

Des puces de rupture pour un nouveau marché qui devient mature

En l’espace de quelques années, l’edge computing qui consiste à analyser les données au plus proche de là où elles sont créées, arrive à maturité. D’où l’intérêt des processeurs intelligents CoolidgeTM. « Notre processeur et les solutions que nous bâtissons autour adressent des pans entiers d’activités, que ce soit les datacenters, notre premier marché, en passant par les télécoms, dont la 5G, les Smart Cities, l’industrie 4.0 ou encore les voitures autonomes ». Afin de faciliter l’adoption de sa technologie, Kalray a mis au point une plateforme logicielle Accesscore™ ainsi que KaNN™ (Kalray Neural Network) destinée au portage d’algorithmes d’intelligence artificielle à partir des outils standards de l’industrie.

Paré pour la production de masse

L’année 2020 marque pour Kalray une étape importante dans son histoire, malgré un chiffre d’affaires en léger retrait – 1 033 K€ contre 1 265 K€ en 2019 – et un produit d’exploitation en hausse de 12 %. Les forces vives de l’entreprise se sont consacrées aux process industriels et logistiques pour le passage à une production en volume. Une stratégie qui porte ses fruits dès cette année avec le lancement du serveur de stockage de Wistron intégrant le processeur CoolidgeTM et codéveloppé avec Kalray. Les résultats sont probants, confirmant les performances du produit. La demande étant croissante, dès le second semestre, Kalray avec ses partenaires dont Wistron, mettent tout en œuvre pour initier la production en masse de ses puces tout comme de ses cartes d’accélération K200 s’adressant notamment au serveur de stockage. « Nous sommes sur un modèle fabless : nous concevons nos processeurs, TSMC les fabrique. Idem pour nos cartes ». Encore aux prémices, l’entreprise comptant une centaine de collaborateurs et en plein recrutement d’une trentaine de salariés d’ici fin 2021, prévoit la production de plusieurs milliers de cartes par mois dans quelques années. « Dans un premier temps, nous visons le marché des datacenters en commercialisant nos cartes d’accélération K200 qui intègrent nos processeurs CoolidgeTM et notre solution logicielle. ».

Processeur Kalray

Devenir le champion européen du edge computing

Et Eric Baissus de poursuivre : « Alors que les acteurs historiques cherchent à répondre aux nouveaux défis avec leurs architectures traditionnelles de processeurs, x86 ou GPU notamment, la technologie que nous avons développée est une approche de rupture et une innovation technologique, pensée et conçue depuis le début pour répondre précisément aux nouveaux besoins et dépasser les limitations des architectures classiques. Cette nouvelle vision attire de plus en plus d’acteurs dans notre écosystème et nous comptons la déployer à grande échelle dans les années à venir afin de devenir le nouveau champion européen dans le domaine du Edge Computing et des prochaines générations de data centers ». Les perspectives sont au rendez-vous. « Nous recrutons massivement des ingénieurs, des développeurs logiciels en IA, en stockage, en embarqué ainsi que des développeurs « hardware » et des forces de support. Nos effectifs enregistrent une croissance de 20 % à 30 % par an en moyenne, essentiellement sur le bassin grenoblois ». Dès l’horizon 2023, Kalray envisage un chiffre d’affaires de 100 M€ qui « correspondra à la commercialisation de 100 000 cartes ».

 

Kalray : le projet CARAIBE lauréat de l’appel à projets « Résilience » du plan France Relance

Début mai, Kalray, la scale-up pionnière dans les processeurs intelligents de nouvelle génération a annoncé que son projet CARAIBE (CARtes d’Accélération Intelligentes pour les Besoins Edge) est lauréat du plan France Relance. Ce programme piloté par la Direction Générale des Entreprises (DGE) et opéré par Bpifrance a pour objectif de soutenir les investissements stratégiques dans les secteurs critiques. Le projet CARAIBE dont le budget s’élève à plusieurs millions d’euros et financé dans le cadre du programme d’Investissement d’avenir (PIA), consiste dans le développement de la prochaine génération de processeur MPPA® Coolidge (Coolidge2). Il permettra de renforcer la position de Kalray sur les marchés actuels et d’adresser de nouveaux marchés tels que la 5G avec des capacités fortement améliorées. Ce projet vise aussi à étudier la possibilité pour Kalray d’utiliser des partenaires locaux pour la production de ses cartes d’accélération qui se fait actuellement en Asie.

Besoin d'un accompagnement ?

Menu de navigation

Sports & Loisirs

Annuaire

Cvthèque

Offres d'emplois

Le Mag

L'agenda

My ino