La start-up spécialisée dans le domaine de la nanomédecine pour la radiothérapie des cancers, NH TherAguix, réalise une levée de fonds de 13 millions d’euros

NH TherAguix vient de réussir la clôture d’un tour de table de 13 millions d’euros, mené par Bpifrance, via le fonds InnoBio 2 qui réalise son premier investissement, aux côtés de Supernova Invest, investisseur historique, et Omnes, Arbevel, nouveaux entrants.
 
Créée en décembre 2015, et accompagnée par la SATT Pulsalys avant de rejoindre le Tarmac, NH TherAguix est à l’origine d’une innovation en nanomédecine, le médicament candidat AGuIX, dont le potentiel permettrait d’augmenter la survie des patients cancéreux ainsi que leur qualité de vie lorsqu‘il est combiné à la radiothérapie.

Son efficacité potentielle repose sur une structuration nanométrique qui permet son administration par injection intraveineuse et la combinaison des trois atouts essentiels pour combattre les tumeurs : cibler, imager et traiter. La technologie AGuIX s’inscrit donc dans le concept de théranostique qui correspond à une combinaison de thérapie (effet radiosensibilisant) et de diagnostic (visible en IRM), et plus largement dans la médecine personnalisée de demain

Du fait de sa biodistribution et de son mode d’action, le nanomédicament AGuIX a un large spectre d’action en direction des tumeurs solides dont 60 % sont traitées par radiothérapie. Cette caractéristique associée à une mise à l’échelle de la production par Sanofi et Carbogen en tant que façonniers confirmés devraient permettre de développer une stratégie clinique ambitieuse.
 
Un essai de Phase 1 a permis d’évaluer AGuIX en termes de tolérance après injection, de prise de contraste en IRM et de premières preuves de radiosensibilisation, lorsqu‘il est combiné au protocole standard de radiothérapie de patients atteints de métastases cérébrales.

NHTheraguix, start-up spécialisée dans le domainre de la nanomédecine pour la radiothérapie des cancers

AGuIX entre en Phase 2 sur cette même indication dans le cadre d’un essai multicentrique portant sur cent patients (CHU de Grenoble, Dr Camille Verry, radiothérapeute). Un autre essai de Phase 1 concernant le cancer avancé du col de l’utérus est en cours d’inclusion à l’Institut Gustave Roussy de Villejuif (92) (Prof Cyrus Chargari, radiothérapeute).
 
« Au-delà du renforcement financier de la société, cette levée de fonds avec des investisseurs de premier plan va permettre à NH TherAguix de développer sa stratégie clinique en vue d’atteindre la preuve de concept d’efficacité clinique, d’effectuer une mise à l’échelle de sa production et de structurer son équipe en intégrant de nouvelles compétences. Par ailleurs, je suis heureuse d’associer à notre projet Hervé Brailly (Innate Pharma) qui prend la présidence de notre conseil d’administration. C’est une nouvelle vie qui commence pour NH TherAguix encore si jeune ! Je remercie tous les actionnaires et collaborateurs historiques qui nous ont soutenus durant ces 3 premières années. », se réjouit Géraldine Le Duc, Co-fondatrice et CEO de NH TherAguix.

« Après plus de 10 ans de recherches au sein du laboratoire et de passionnantes collaborations académiques, les résultats obtenus avec notre nanomédicament continuent de me surprendre et de me stimuler tous les jours. C’est une grande chance d’avoir trouvé des investisseurs qui partagent notre vision et notre enthousiasme. Nous allons pouvoir consolider nos développements cliniques et j’espère, amener rapidement et efficacement AGuIX® au service des patients. », poursuit Olivier Tillement, Co-fondateur et CSO de NH TherAguix.

Même enthousiasme en effet côté investisseurs puisque Philippe Boucheron, Directeur adjoint du pôle investissement des Sciences de la Vie chez Bpifrance déclare :  « NH TherAguix est à notre connaissance la première société à développer un produit radiosensibilisant par voie systémique et non intratumorale ce qui en facilite l’utilisation et étend grandement les indications potentielles. Nous avons été impressionnés par la preuve de concept réalisée chez l’homme dans les métastases cérébrales et sommes très enthousiastes à l’idée d’accompagner NH TherAguix dans les prochaines phases de développement de son candidat médicament.
Start-up de la Deeptech, incubée par la SATT Pulsalys, NH Theraguix illustre parfaitement les ambitions du plan Deeptech de Bpifrance ; à savoir, favoriser le transfert de technologies des laboratoires vers l’entreprise, pour lequel les SATT constituent un maillon essentiel de la réussite. »
 
Une sensibilité partagée par Maximilien Fournier-Sourdille, Directeur de participations chez Omnes, qui affirme : « Nous avons été convaincus par l’agilité et la solidité scientifique de l’approche de radiosensibilisation développée par NH Theraguix. Nous sommes ravis de pouvoir collaborer étroitement avec toute l’équipe de NH Theraguix afin les accompagner dans le développement de produits qui peuvent avoir un impact majeur pour les patients traités par radiothérapie. »
 
Marc Le Bozec, du fonds Arbevel, estime quant à lui que « NH TherAguix offre un grand espoir aux patients et notamment à ceux qui ne disposent pas de solutions thérapeutiques actuellement. Nous sommes fiers d’investir aux côtés d’investisseurs de référence et d’entrer dans l’aventure aux côtés des fondateurs, qui ont montré beaucoup de talent pour conduire la société à ce stade en un temps restreint. »
 
Enfin, pour Celia Hart, Partner chez Supernova Invest: « Nous suivons NH Theraguix depuis plusieurs années et avons pu apprécier l’énorme chemin parcouru jusqu’à ce jour. Nous avons investi lors du financement précédent, en 2018, et sommes ravis de réinvestir auprès d’investisseurs de premier plan au sein de ce nouveau tour de table qui permettra à la société de se développer de manière ambitieuse. »