Odit-e réussit une levée de près de 2M€ (dont la moitié en equity) pour développer son offre à l’international à travers un réseau d’intégrateurs, et permettre notamment aux pays en voie de développement de réduire leur fracture énergétique

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
A VPN is an essential component of IT security, whether you’re just starting a business or are already up and running. Most business interactions and transactions happen online and VPN

Odit-e, spécialiste du Big data pour la transition énergétique, vient de finaliser, en pleine crise sanitaire, un tour de table de près de 2M€, dont la moitié en equity via la Sicae de la Somme, le Crédit Agricole et les OC French Tech Seed de BPI. A cette augmentation de capital viennent s’ajouter 400K€ de prêt d’amorçage et 700K€ de financement européen grâce à un nouveau projet H2020.

« Odit-e doit beaucoup à l’Europe, qui nous a permis de finaliser notre R&D le temps d’évangéliser le marché. Lorsque nous avons lancé Odit-e, notre offre était trop en avance sur les pays matures, où la transition énergétique est un réel enjeu, mais à moyen / long terme », souligne Philippe Deschamps, co-fondateur de la startup.

« En revanche, cette longue phase de R&D collaborative au sein de consortiums nous a permis de rencontrer de nombreux partenaires prescripteurs et futurs clients, et de co-construire avec eux une offre commercialisable ». Les premiers projets ont ainsi permis de faire passer la technologie d’Odit-e d’un niveau de TRL 6 à un niveau 8, et Odit-e répond aujourd’hui à des appels à projets qui requièrent un niveau de TRL 8 pour être éligible, rapprochant chaque fois davantage Odit-e du marché.

Et d’un marché nouveau puisque Odit-e prépare activement le pivot prévu dans sa roadmap stratégique depuis le début, à savoir passer de la cible « gestionnaires d’énergie nationaux » à celle des intégrateurs internationaux. Des intégrateurs qu’elle n’aurait sans doute pas pu approcher et convaincre si elle ne s’était pas impliquée dans des consortiums où elle a pu gagner leur confiance.

C’est d’ailleurs pour accélérer ce développement commercial international qu’Odit-e vient de finaliser sa levée de fonds.

Pour soutenir cette nouvelle phase de croissance, l’équipe est amenée à grandir dans les prochains mois, à la fois sur le plan technique avec le recrutement d’un doctorant en maths appliqués, d’un chercheur en datascience et d’un architecte IT, et sur le plan commercial avec le recrutement d’un Bizdev, d’un customer success manager et d’un chef de projet.

Et paradoxalement, ce sont les pays en voie de développement qui ont commencé à ouvrir la voie de l’international aux technologies avant-gardistes d’Odit-e !

Une ouverture à l’international via un projet éco-responsable au Burkina Fasso qui ouvre des perspectives de débouchés sur les pays en voie de développement

« Les pays en voie de développement sont en effet confrontés dès à présent à un problème sensible et immédiat qui impacte fortement les populations. Les réseaux sont trop faibles et Odit-e a donc été sélectionnée dans le cadre d’un projet financé par la FASEP pour limiter le nombre de coupures de courant dans un quartier de Ouagadougou », se réjouit Philippe Deschamps.

En partenariat avec Smartgrid (qui gère l’IT des compteurs), et Gridpocket (qui fournit une application mobile), Odit-e va déployer ses solutions pour anticiper les creux de production, avertir les usagers (via l’appli), et intervenir sur les compteurs pour réduire la consommation pendant les pics et éviter ainsi les coupures.

A terme, l’expérimentation pourrait être étendue à l’ensemble de la Ville et bien au-delà, avec le soutien de la Banque Mondiale.

Une vraie démarche sociétale pour Odit-e qui concrétise ainsi commercialement ses valeurs RSE dans un projet éco-responsable visant à réduire la fracture énergétique des pays les plus fragiles.

Car l’éthique est une vraie sensibilité pour l’ensemble de l’équipe, qui réalise l’intégralité de ses déplacements domicile / travail en mobilité douce (zéro voiture : trottinette, vélo, bus et marche à pied pour les  exclusivement  collaborateurs, aussi bien sur inovallée qu’en Espagne). Et pour limiter encore plus ces déplacements, l’équipe envisage une poursuite du télétravail à raison de 2 jours par semaine pour l’ensemble des collaborateurs, une manière de limiter leur exposition à la pollution et d’optimiser l’utilisation des m².

En pleine crise de Covid, et grâce à la fois à un taux de réussite exceptionnel de 75% sur les grands projets européens qui a montré la pertinence de la technologie pour résoudre les enjeux énergétiques mondiaux, et à l’augmentation conséquente de capital qu’elle a réussi à boucler, Odit-e se positionne donc plus que jamais comme un leader de la smart energy pour tous !

Besoin d'un accompagnement ?