OROS : 30 ans d’innovations industrielles 100% made-in France et 80% du CA à l’export – le futur modèle de la PME nation ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
A VPN is an essential component of IT security, whether you’re just starting a business or are already up and running. Most business interactions and transactions happen online and VPN
La belle histoire d’un enfant d’inovallée, fleuron de l’industrie innovante française

Créée en 1985 sur inovallée, OROS est une PME française crée en 1985 qui regroupe plus de 40 collaborateurs, avec une particularité : une production 100% made-in France (et notamment made in inovallée !) mais 80% de CA … à l’export !

Un modèle atypique qui pourrait bien devenir un exemple pour l’avenir de l’industrie française. Une industrie basée sur l’excellence technologique qui reste l’une des forces de notre économie. Car OROS est une PME dynamique où l’innovation est depuis plus de 30 ans au cœur de la stratégie.  En effet, OROS conçoit et fabrique des systèmes (instruments et logiciels) de mesure de bruit et vibrations qui répondent aux exigences des industries automobile, aéronautiques, marine, énergie, production et automatismes.

Le groupe OROS est actuellement constitué de OROS SASU, la maison mère dont le siège social est sur inovallée, à Meylan, d’une agence commerciale en région parisienne, de 2 filiales : OROS GmbH (Allemagne, Koblenz) et OROS Americas Inc. (U.S.A., Grand Rapids, MI) et d’un bureau en Chine, OROS China. Mais il s’appuie également sur un vaste réseau de distribution dans plus de 35 pays.

Et le rachat il y a 5 ans de la PME par un investisseur chinois n’a rien changé au modèle économique de l’entreprise : 100% de la production est réalisée sur le site d’inovallée, qui fédère plus de 80% des emplois du groupe (production, mais aussi R&D, direction et fonctions administratives). Les autres sites sont des antennes purement commerciales. Preuve que la délocalisation de l’industrie n’est pas une fatalité !

L’expertise NVH d’OROS au service des véhicules électriques et hybrides …

Si la technologie OROS sert de nombreux secteurs et répond à de multiples cas d’usages industriels, elle prépare actuellement la mobilité durable du monde de demain en réduisant les vibrations et bruits dans l’habitacle des véhicules, notamment électriques …

Il faut dire que l’automobile reste le plus grand marché d’OROS pour ses applications NVH (Noise Vibrations, Harshness), notamment en Asie où est implanté son plus gros client, Toyota.

OROS a en effet développé une solution exclusive d’analyse de chemin de transfert qui permet de réduire les bruits et les vibrations dans l’habitacle. En parallèle, elle a fait l’acquisition de solutions logicielles éprouvées pour la psychoacoustique, le design sonore, et la localisation de sources. Par ailleurs, OROS est un leader historique sur l’analyse des machines tournantes en proposant notamment une technologie permettant un suivi d’ordre temps réel très précis même à haute vitesse : des technologies qui permettent à OROS de proposer des solutions dédiées pour l’équilibrage des composants typiques de l’automobile (turbocompresseur, vilebrequins etc…) ainsi que pour l’analyse des vibrations de torsion.
Au niveau de l’analyse de structure ses méthodes performantes permettant d’optimiser la qualité d’usinage, en déterminant les modes de résonance des outils de coupes. Quant à son MODS « Mobile DAQ System », couplé à l’application mobile NVGo, il permet une acquisition très facile des signaux bruits et vibrations en véhicule.

Pour concevoir et valider ses produits innovants, OROS a mis en place son propre laboratoire qui regroupe des équipements spécialisés : une chambre anéchoïque et d’autres équipements typiques du NVH (bancs tournants, antennes microphoniques, structures de tests etc…).

Or les technologies NVH offrent de belles perspectives, notamment sur le marché des véhicules électriques et hybrides, où OROS travaille notamment sur l’étude des nouveaux phénomènes liés au remplacement des moteurs thermiques par les moteurs électriques.

« Passer d’un moteur thermique à un moteur électrique oblige les constructeurs à repenser l’ensemble de la structure du véhicule pour s’adapter aux différences, notamment de répartition des poids (le moteur électrique est moins lourd mais il faut rajouter une batterie qui l’est), mais aussi des chemins de transfert vibratoires », souligne David Mugnier, Directeur commercial d’OROS.

Et l’expertise d’OROS en matière d’études vibratoires et acoustiques ne s’arrête pas au secteur de l’automobile. Scooters électriques, motos électriques et même vélos électriques, ce sont tous les véhicules de la mobilité verte qui sont concernés.

… et tout au long du cycle de vie des machines industrielles

L’un des gros secteurs de marché en dehors des véhicules pour OROS est celui de l’industrie, où ses produits suivent tout le cycle de vie des machines mécaniques :

  • En conception, puisque les études vibratoires et acoustiques permettent de tester les protos et de vérifier leur comportement grandeur nature
  • En fabrication, où les produits OROS sont utilisés pour le contrôle qualité des machines, voire les bancs de tests pour les certifications des produits de masse
  • Et en maintenance, où la technologie OROS permet aux opérateurs de diagnostiquer la nature des dysfonctionnements.

Quand le confinement favorise la créativité et l’agilité des équipes … et prépare l’avenir !

Interrogé pendant le confinement par Nicolas Gosse dans sa série de podcasts pour Contrôles Essais et Mesures, David Mugnier, Directeur commercial d’OROS a salué dans son interview la créativité et l’agilité des équipes.

En effet, si la production a pu être maintenue avec la mise en place de mesures sanitaires strictes, les équipes en télétravail n’ont pas chômé non plus ! Le confinement a ainsi été pour OROS l’occasion de changer ses modes de travail en s’appuyant sur les outils numériques sous utilisés (visio, partage de documents, etc), mais aussi et surtout de renforcer sa communication digitale.

Une série de webinaires a ainsi été mise en place (et se poursuit) à destination de ses clients, et les tutoriels vidéos ont remplacé les traditionnels modes d’emploi.

Si l’activité mondiale a lissé l’impact commercial général grâce à la reprise d’activité en Asie, OROS n’espère pas de vraie relance commerciale en Europe et en Amérique avant septembre. L’occasion pour les équipes R&D de préparer dès aujourd’hui les produits de demain !

Besoin d'un accompagnement ?