Remedee Labs lève 11 M€ pour élargir les essais cliniques du premier stimulateur électronique d’endorphines destiné à lutter contre la douleur

Une approche disruptive pour traiter la douleur : quand la micro-électronique offre alternative prometteuse aux opiacés

Créée au Tarmac en 2016 par 3 experts des micro nano technologies médicales et de la recherche biomédicale (Jacques Husser, David Crouzier et Michael Foerster) Remedee Labs a conçu et mis au point le premier stimulateur électronique d’endorphines.

Les endorphines sont des neuropeptides synthétisés par le cerveau, qui jouent un rôle majeur dans le système nerveux central, puisqu’elles régulent les circuits de la récompense et du plaisir, réduisent l’appétit, tout en ayant une action antalgique et anxiolytique. C’est pour ces deux derniers effets de lutte naturelle contre l’angoisse et la douleur que Remedee Labs s’est penché sur leur berceau en cherchant une solution non médicamenteuse pour déclencher leur production naturelle par le cerveau. Et après plusieurs années de R&D, menée en partenariat avec le CEA-Leti et son centre dédié aux technologie médicales Clinatec ou encore ST Microlectronics, Remedee Labs teste actuellement une solution résolument innovante et particulièrement prometteuse : la stimulation par ondes millimétriques.

La technologie brevetée par Remedee Labs repose sur un module miniaturisé d’émission d’ondes millimétriques MEET (Microelectronic Endorphine Trigger), une technologie de pointe qui peut être facilement intégré dans des dispositifs portatifs de petite taille (bracelet, montre, etc), qui peuvent être utilisés à tout moment et en tout lieu pour soulager la douleur.

11 M€ levés pour accélérer les essais cliniques de phase II dans la prise en charge de douleurs spécifiques

Après le succès de son premier essai d’innocuité en 2017, et les premiers résultats prometteurs d’efficacité sur les premiers bêta testeurs, Remedee souhaitait passer en phase II et évaluer l’efficacité thérapeutique de son stimulateur pour la prise en charge de douleurs spécifiques, notamment l’arthrose et la migraine.

C’est dans cette optique que Remedee Labs vient de boucler un tour de table de 11 M€ en série A, menée par le fonds d’investissement Hardware Club, avec la participation de Habert-Dassault Finance, Partech, C4 Ventures, Supernova Invest, ainsi qu’une sélection d’investisseurs privés.

Une augmentation conséquente de capital qui lui a permis de lancer plusieurs essais cliniques au CHU de Grenoble sur la gestion de la douleur périopératoire et le soulagement des douleurs rhumatismales.

La startup prépare également d’autres essais cliniques qui devraient démarrer début 2020, l’un sur la prise en charge des migraines et céphalées, et l’autre se positionnant en support des soins de rééducation dans le but d’en accélérer et améliorer les résultats.

« Gérer efficacement la douleur des patients constitue, aujourd’hui plus que jamais, un défi prioritaire pour la communauté médicale. Nous avons besoin de nouvelles approches pour traiter nos patients. Dans ce contexte, les véritables innovations, comme la solution technologique développée par Remedee Labs, sont sources d’espoir et d’enthousiasme pour l’avenir. » déclare le Dr Caroline Maindet, Centre de la Douleur au CHU de Grenoble.

Face à la crise internationale des opioïdes, la communauté médicale s’intéresse de plus en plus aux nouvelles approches de lutte contre la douleur.

« Nous vivons aujourd’hui un tournant historique, où la technologie nous permet d’aller au-delà des drogues et des médicaments traditionnels, comme les opioïdes. Nous avons été très impressionnés, envoyant le travail de Remedee Labs au CEA-Leti, par la qualité de leur équipe et l’ampleur de leur vision.Notre investissement dans cette entreprise, et dans l’avenir de la santé telle que nous la connaissons, est passionnant ; les premiers résultats sont sans précédent et donnent le ton à ce qui suivra. » affirme Alexis Houssou, Président du Hardware Club.