Waga Energy boucle une levée de 10 M€ pour soutenir le développement international de sa solution WAGABOX de valorisation du biogaz de décharge

2ème levée de fonds réussie pour Waga Energy, leader mondial du biométhane, qui démarre son déploiement à l’international

Moins de cinq ans après sa création au Tarmac, Waga Energy a réalisé une deuxième levée de fonds d’un montant de 10 millions d’euros auprès de ses actionnaires historiques : Air Liquide, Ovive et Starquest Capital, et les fonds d’investissement Noria et Tertium. L’opération va financer le déploiement international de la solution WAGABOX®, au service de la transition énergétique et de la lutte contre le changement climatique.

La première levée de fonds de 2015, 4 mois après la création de la startup, avait permis de financer l’industrialisation de la première unité.

Cette seconde augmentation de capital va permettre d’accélérer le déploiement de la solution WAGABOX® en Europe et surtout en Amérique du Nord, où Waga Energy vient de créer deux filiales : l’une basée à Philadelphie (Pennsylvanie, USA) et l’autre à Shawinigan (Québec, Canada). L’implantation canadienne repose sur deux motivations majeures : la création à Shawinigan d’un centre d’excellence en gaz renouvelable, et la présence d’un partenaire industriel local capable de fournir à Waga Energy toutes les homologations requises par les standards américains.

Pour autant la partie cryogénie restera entièrement produite à Grenoble, pour son expertise inégalée dans le domaine.

Et si Waga Energy entend se développer à l’échelle internationale, c’est parce que 40% seulement des déchets européens sont enfouis, alors qu’à l’échelle de la planète, les décharges représentent 85% des 2,5 milliards de tonne de déchets produits chaque année par l’homme. 98% du marché est donc international, et seul un développement worldwide des WAGABOX® peut permettre une véritable transition énergétique durable et donner toute son ampleur au modèle exceptionnel d’économie circulaire de Waga Energy.

Transformer le gaz des déchets en énergie verte : le cercle vertueux de l’économie circulaire pour bâtir l’infrastructure énergétique de demain !

Transformer une source de pollution atmosphérique issue des déchets en énergie renouvelable, c’est le défi qu’ont décidé de relever Nicolas Paget, Guénaël Prince et Mathieu Lefebvre, les cofondateurs de Waga Energy. Ces trois anciens ingénieurs sont issus du groupe Air Liquide.

L’humanité produit plus de 2 milliards de tonnes de déchets par an, ce chiffre est en croissance rapide et dépassera 3 milliards en 2050 selon la Banque Mondiale. Or, il apparaît que seule une faible partie des déchets que nous produisons sont triés, recyclés ou valorisés : la grande majorité des ordures ménagères résiduelles aboutissent sur des sites d’enfouissement – communément appelés «décharges ».

Sous terre, les matières organiques se décomposent et produisent naturellement un biogaz contenant du méthane. Le méthane est un gaz énergétique : c’est le principal composant du gaz naturel que la France importe.

Mais le méthane est aussi un puissant gaz à effet de serre. Or, la plupart des sites d’enfouissement laissent encore ce gaz s’échapper dans l’atmosphère, contribuant ainsi au dérèglement climatique. 20 milliards d’euros de méthane sont ainsi perdus chaque année dans le monde, selon les estimations réalisées par Waga Energy.

Waga Energy propose une solution simple, économique et performante pour produire du biométhane de haute qualité à prix compétitif, en exploitant le biogaz des sites d’enfouissement : la WAGABOX®.

Valoriser le bio gaz des sites d’enfouissement sous forme de biométhane contribue doublement à la lu􀆩e contre le changement climatique, en produisant une énergie renouvelable pouvant se substituer aux énergies fossiles et en captant une source majeure de pollution atmosphérique.

C’est ce gisement de gaz renouvelable que la technologie de rupture WAGABOX® permet de valoriser.

L’épuration du biogaz des sites d’enfouissement français pourrait alors fournir 2,4 TWh de biométhane par an à l’horizon 2023, selon les prévisions de l’Ademe. De quoi subvenir au besoin d’une ville comme Lyon.

« Les politiques mondiales actuelles de la transition énergétique mettent un gros focus sur l’électricité. Or la consommation de gaz pour le chauffage ou le transport est 1000 fois supérieure à la consommation électrique. En agissant sur le remplacement du gaz fossile par un gaz 100% renouvelable, Waga Energy contribue donc activement à la lutte contre le changement climatique », souligne Mathieu Lefebvre, co-fondateur de la startup.

Les WAGABOX® alimentent déjà plus de 16000 foyers en France et évite l’émission de plus de 20 000 tonnes de CO² dans l’atmosphère.

Une révolution technologique et industrielle 100% made-in Grenoble

L’idée était donc simple, mais la réalisation plus difficile. Car le biogaz issu de la méthanisation des déchets est impur et non compatible en l’état avec les contraintes biochimiques des réseaux de distribution du gaz naturel.

L’exploit technologique de Waga Energy, fruit de 10 ans de R&D (7 ans au sein d’Air Liquide et 3 ans par Waga Energy), est d’avoir réussi à concevoir et industrialiser des « usines à gaz », les WAGABOX®, capables de traiter et d’épurer le biogaz grâce à une double technologie de rupture :

  • La perméation membranaire, qui permet de séparer le CO²
  • La distillation cryogénique, qui permet de séparer l’azote et l’oxygène des membranes.

Une première mondiale qui permet d’épurer le biogaz des décharges et de l’injecter directement dans les réseaux de gaz naturel, faisant de la pollution gazeuse des déchets une véritable alternative renouvelable aux énergies fossiles, avec un rendement énergétique de plus de 90% !

Et parce que l’exploitation de ces technologies nécessite une expertise pointue difficilement transférable, plutôt que de vendre ses WAGABOX®, Waga Energy a décidé de les produire, les installer, et les exploiter, autour d’un modèle économique vertueux. Les gestionnaires de déchargent lui vendent le biogaz (et leurs déchets deviennent une source de revenus), Waga Energy le traite et le revend aux distributeurs de gaz naturel, via de contrats long terme qui lui assurent une récurrence de revenus sur 10 à 20 ans …

Fin 2019, Waga Energy a déjà permis de créer plus de 40 emplois directs sur inovallée, et contribue au maintien de … 160 emplois indirects en sous-traitance régionale, pour un CA 2018 de 7,4 millions €.