SAMES KREMLIN, 90 ans d’innovation et 50 ans d’implantation sur inovallée pour le leader de la modernisation industrielle qui renoue avec son ADN : rassembler les gens, protéger l’environnement, embellir le monde !

A VPN is an essential component of IT security, whether you’re just starting a business or are already up and running. Most business interactions and transactions happen online and VPN

De SAMES à SAMES KREMLIN, 90 ans d’innovation et de croissance externe pour les pionniers de l’écologie industrielle

SAMES KREMLIN l’un des leaders internationaux de la pulvérisation et de l’extrusion est la première entreprise à s’être implantée sur la « ZIRST » naissante en 1972. A l’époque, SAMES était même l’une des premières « startups », puisqu’elle s’est créée en 1947 autour d’une toute nouvelle technologie électrostatique issue d’un laboratoire pour des premières applications scientifiques sur les secteurs du nucléaire, de la médecine, du militaire ou de l’industrie.

C’est en 1970 qu’elle invente la technologie de la pulvérisation électrostatique de peinture à l’état de poudre qui trouve sa première application industrielle sur le marché de l’automobile en 1980 au sein de la société Citroën d’Aulnay. « SAMES était en ce sens un pionnier de l’écologie industrielle. L’ambition de cette nouvelle technologie était en effet d’optimiser la quantité de peinture en pulvérisant la bonne dose, au bon endroit, et au bon moment », souligne Cédric Perres, DG de SAMES KREMLIN. Un leitmotiv qui restera vrai tout au long de son développement, y compris dans les opérations de fusion / acquisition à venir.

Dans les années 90, SAMES se positionne sur le marché des bols à haute vitesse et lance une série de technologies innovantes pour la pulvérisation de poudres et de produits hydrosolubles. Les années 2000 marquent pour SAMES un tournant stratégique puisqu’elle développe la première cabine de poudrage à changement rapide de couleurs et surtout, devient un acteur clé de la robotisation en installant ses premières lignes robotisées de pulvérisation.

C’est en 2001 que SAMES rejoint le groupe EXEL Industries, numéro 1 mondial des technologies de pulvérisation sur les marchés agricoles et industriels, et devient SAMES TECHNOLOGIES, qui lance avec succès dans les années 2000, plusieurs gammes de pulvérisateurs électrostatiques manuels et robotiques.

KREMLIN, de son côté lançait dès 1924 le premier pistolet pneumatique pour l’industrie, avant de conquérir l’Europe en 1950 avec son pulvérisateur à technologie AIRLESS®. C’est en 1975 que KREMLIN bouleversa  le marché de la pulvérisation avec une technologie révolutionnaire combinant qualité de finition et productivité, l’AIRMIX®. En 1995, 6 ans avant SAMES, KREMLIN rejoint le groupe EXEL Industries, avant de fusionner avec REXSON, autre entreprise historique qui dès les années 50 lançait ses premiers équipements pour les produits de haute viscosité, pour former KREMLIN REXSON.

En 2017, SAMES et KREMLIN REXSON mettent en commun leurs expertises et fondent SAMES KREMLIN, société du groupe EXEL Industries, qui fédère 19 entreprises sur 6 marchés clés : la pulvérisation agricole, les arracheuses de betteraves, la pulvérisation et arrosage de jardin, les tuyaux techniques, l’industrie nautique et la pulvérisation industrielle avec 3 entreprises phares (SAMES KREMLIN, iNTEC et TRICOFLEX).

Leader mondial de la pulvérisation de précision, le groupe compte plus de 3500 collaborateurs répartis dans 27 pays sur les 5 continents, et réalise 754,4 M€ de CA (90% à l’export) dont 6% sont réinvestis dans la R&D avec plus de 316 brevets actifs.

SAMES KREMLIN, dont le siège social est implanté sur le site historique d’inovallée, soutient le process industriel depuis l’assemblage (collage), jusqu’à l’embellissement (peinture et finition), en passant par la protection contre des agressions environnementales. Ses produits couvrent ainsi toute la gamme : pistolets manuels, automatiques et robotiques, mais aussi solutions pour la manipulation, le mélange, le dosage et la distribution des fluides.

SAMES KREMLIN compte aujourd’hui 17 sites assurant une présence sur l’ensemble des continents = et se positionne sur différents marchés : le transport évidemment (automobile mais aussi l’aviation civile, le spatial, le ferroviaire, le vélo ou la moto), l’agriculture, l’industrie, les biens d’équipement, et même le bois ou la construction.

Coller, protéger, embellir les matériaux / rassembler les gens, protéger l’environnement, embellir le monde : les 3 métiers et engagements de SAMES KREMLIN qui n’oublie pas de regarder vers l’avenir !

« Nos technologies permettent de coller, protéger et embellir à peu près tout, sauf les routes et les façades », souligne Cédric Perres. Et les exemples applicatifs le confirment, puisque les technologies SAMES KREMLIN permettent notamment de peindre les célèbres voitures de luxe Maserati, les meubles de cuisine Ikea, les avions pour Airbus, les trains pour Alstom, de coller les vitrages sur les carrosseries des BMW … mais aussi, et c’est moins connu, à peindre les cuirs utilisés par Hermès, à saupoudrer les pastilles solvables pour lave-vaisselle pour éviter qu’elles ne s’humidifient et se collent dans leur emballage, ou encore à remplir les batteries des véhicules électriques de gel !

« Ces 3 métiers phares de l’activité technologique se traduisent en 3 engagements sociétaux forts : rassembler les gens, une approche « Human first » héritée entre autres de mes fonctions au sein d’inovallée, mais aussi protéger l’environnement et embellir le monde, en renouant avec une politique RSE forte fidèlement aux valeurs pionnières de l’entreprise à sa création », souligne Cédric Perres. Les technologies SAMES KREMLIN permettent en effet d’économiser jusqu’à 50% de peinture et le groupe prépare actuellement son premier bilan carbone.

SAMES KREMLIN prépare ardemment l’avenir : « d’ici 2 ans, nous aurons renouvellé toute notre gamme de produits pour répondre aux nouveaux besoins du marché », poursuit-il. Si la voiture futuriste de BMW qui a troqué sa carrosserie contre des leds n’est pas encore tout à fait prête à conquérir le mass market, les voitures bicolores déjà sur le marché requièrent aujourd’hui un process de double marouflage / passage sur la ligne de peinture, coûteux en temps, en énergie, et en matière première.

« Toujours dans l’optique de réduire l’impact environnemental, nos équipes R&D travaillent sur un tout nouveau process de peinture à base de têtes d’impression, qui permettront aux designers de personnaliser les revêtements, de réduire drastiquement les consommations de peinture, de solvant et les émissions de composés organiques volatiles.», conclut Cédric Perres.

La première « startup » d’inovallée, dont le siège mondial reste fidèlement implanté à Meylan, poursuit donc sereinement sa croissance organique et n’exclut pas quelques opérations à venir de croissance externe à l’international.

Besoin d'un accompagnement ?

Menu de navigation

Sports & Loisirs

Annuaire

Cvthèque

Offres d'emplois

Le Mag

L'agenda

My ino