Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Se financer en crowdfunding : capital, don, prêt ou royalties, les clés pour réussir et le baromètre 2023 du financement participatif

A VPN is an essential component of IT security, whether you’re just starting a business or are already up and running. Most business interactions and transactions happen online and VPN

Les 4 formes d’investissement en crowdfunding

Contrairement à l’investissement classique, on distingue quatre contreparties possibles pour l’investisseur :

  • Le don en échange de contreparties liées au projet : entre 3 et 50 K€ en France.Il s’agit d’une forme dans laquelle l’investisseur ne perçoit pas de contrepartie financière mais un objet, un service…
  • La participation au capital (fonds propres – Haut de bilan) : de 100 k€ à 1 M€. Comme pour les autres formes d’investissement, l’investisseur perçoit des parts de la société et devient actionnaire. Il est rémunéré à l’aide des dividendes ou lors de la vente/ cession de ses titres par la plus-value.
  • Le prêt : entre 50 et 200k€.Toutes les plateformes peuvent désormais proposées cette forme depuis le 1er octobre 2014 qui supprime le monopole bancaire sur les prêts rémunérés même si cette possibilité est encadrée par le décret du 16 septembre 2014.
  • Les royalties : l’entrepreneur rembourse des royalties qui dépendent du succès du projet, ce qui va impacter le gain récupéré par l’investisseur. Début de l’histoire pour ce type de financement.

Ces 4 solutions peuvent être sollicitées à différents moments de la vie de l’entreprise : par exemple, une difficulté à financer le projet en amorçage, permettre aux épargnants de se réapproprier leur capital, etc.

En savoir plus sur ces formes de financement : voir article https://www.inovallee.com/le-crowdfunding-une-methode-de-financement-qui-plait-aux-start-up-atelier-9/

Les 10 clés pour réussir son financement participatif

La préparation d’une campagne de crowdfunding est une étape cruciale dans la phase de financement, dont dépend le succès futur de la collecte.

  1. S’assurer de la maturité de son projet
  2. Prévoir 2 à 3 mois de préparation pour constituer ses communautés, préparer la mobilisation de ses proches, mettre en place les outils de communication amont et créer un tableau de bord de suivi des opérations
  3. Créer sa présence multicanale en ligne, et surtout l’animer tout au long de la campagne
  4. Fédérer ses proches et ses réseaux
  5. Choisir méticuleusement la bonne plateforme
  6. Définir le cadre de sa campagne et l’organiser : montant financier à atteindre et surtout objectifs du financement, durée de la campagne, date de lancement, planification les étapes et les actions d’animation de ses communautés
  7. Construire sa campagne : donner envie avec sa page de présentation et sa vidéo, et donc travailler son pitch
  8. Afficher des contreparties / promesses intéressantes qui aient du sens pour les contributeurs
  9. Gérer son budget et son timing
  10. Analyser les données de sa campagne

Source : https://bpifrance-creation.fr/encyclopedie/financements/financement-participatif/preparer-votre-campagne-crowdfunding

Bien choisir sa plateforme : les critères

Avant de se lancer dans une campagne de crowdfunding, il est primordial de bien identifier la plateforme qui correspond le mieux à votre projet. Mais comment s’y retrouver parmi toutes les plateformes existantes ? Le choix de la plateforme ne peut être fait au hasard et de multiples critères sont à prendre en compte :

  • Le type de projet que l’on porte pour choisir soit une plateforme généraliste, soit une plateforme spécialisée (projets culturels, immobiliers, innovants, à impact, etc)
  • Le profil des internautes contribuetirs que l’on souhaite toucher
  • Le type de financement :
    • don / prévente (pour des financements en général de 5 à 100 K€ en moyenne : Ulule, KissKissBankBank ou Kickstarter par exemple),
    • prêt (ou crowdlending) pour des levées entre 100 et 150 K€ (par exe October ou Unilend)
    • equity : pour le financement de projets innovants (par ex Wiseed, Happy capital, sowefund, anaxago, etc)
    • ou royalties
  • La notoriété de la plateforme : nombre de projets financés, taux de réussite dee campagnes, typologie des projets, valeurs, montants atteints …
  • Le fonctionnement de la plateforme : montant des commissions, obligation ou non d’atteindre l’objectif, niveau d’accompagnement, services proposés, etc

Pour aller plus loin :

https://bpifrance-creation.fr/encyclopedie/financements/financement-participatif/5-criteres-bien-choisir-sa-plateforme

https://www.leblogdudirigeant.com/plateforme-crowdfunding-projet-entreprise/

https://finance-heros.fr/crowdfunding/

Les plateformes référencées et partenaires de BPI France :  https://bpifrance-creation.fr/encyclopedie/financements/financement-participatif/sites-plateformes-crowdfunding

Actualité du crowdfunding : le baromètre 2023 de Mazars – plus de 2 milliards réunis malgré un recul de 11% et plus de 150 000 projets financés (mais seulement 3623 startups).

Le crowdfunding constitue une solution intéressante pour les entreprises en recherche de capitaux, permettant de compléter les canaux conventionnels de financement.

La formule a largement trouvé son public puisque depuis 2015, le financement participatif global a été multiplié par 12 dans l’Hexagone pour un total cumulé de 9 milliards d’euros, tout modèle transactionnel confondu : don, prêt ou investissement.

Néanmoins, après avoir atteint des sommets en 2022, avec une collecte dépassant les 2,3 milliards d’euros, le crowdfunding a connu son premier recul en 2023. Avec 2 089 millions d’euros collectés, ce mode de financement enregistre en effet une baisse de 11,3 %.

Pour autant, le crowdfunding continue de séduire, puisque la collecte se maintient au-dessus de la barre des 2 milliards d’euros et surtout le nombre de projets financés connaît quant à lui une hausse significative de 31 %, passant de 120 107 en 2022 à 157 535 en 2023.

En revanche seuls 3623 sont des projets startups, et 63% seulement des montants collectés le sont directement via les plateformes.

Les campagnes de crowdfunding exigent donc un investissement important en temps et en ressources pour être planifiées et exécutées avec succès. Et les entreprises doivent choisir la forme et la plateforme de crowdfunding les plus pertinentes, élaborer des stratégies de campagne efficaces et s’engager pleinement dans la gestion et la communication auprès des investisseurs ….

Sources :

https://www.mazars.fr/insights/publications-et-evenements/etudes/etude-barometre-2023-du-crowdfunding-en-france

https://www.daf-mag.fr/Thematique/fonction-finance-1242/financements-innovations-2124/Breves/Le-crowdfunding-en-recul-avec-2-3-milliards-d-euros-400874.htm

Suivez-nous !

À propos d'Inovallée

Labellisée par Retis, inovallée est une technopole de l’innovation durable située près de Grenoble, au pied des montagnes.

Derniers articles

Besoin d'un accompagnement ?