True Spirit : les technologies optiques au service de la qualité du vin !

True Spirit développe un appareil portable pour tester la qualité du vin

Pour suivre la qualité de son vin à chaque étape du processus de vinification, le viticulteur n’a aujourd’hui d’autres choix que de prélever des échantillons régulièrement, les envoyer à un laboratoire qui procède à diverses analyses chimiques (pH, sucre, alcool, acidités, etc), attendre le retour des résultats et ajuster son process en conséquence pour optimiser son  vin.

Un process lourd et coûteux : plusieurs dizaines de litre de vin perdus chaque année en échantillons, 24 à 48h de délai entre le prélèvement et les résultats, et une analyse partielle sur quelques fûts qui représente néanmoins un coût annuel moyen de plus de 6000€.

C’est pourquoi True Spirit a conçu et développé  le Winelight pro : un appareil portable qui permet à n’importe quel viticulteur de réaliser lui-même ses tests en temps réel sur un échantillon de quelques gouttes de vin seulement, et d’obtenir toutes les informations nécessaires à la maîtrise de son processus de vinification, et ce en moins de… 10 min !

Une technologie optique de spectroscopie

Basé sur une technologie optique de spectroscopie, Winelight pro ouvre aux viticulteur une nouvelle voie qui leur permet, à fiabilité d’analyse égale aux laboratoires, d’avoir des analyses immédiates à partir de quelques gouttes seulement.

Quand on sait que, parfois, quelques heures sépare un excellent millésime d’un simple bon vin, on mesure à quel point la proposition de valeur de True Spirit présente un avantage concurrentiel indéniable sur un marché mondial  de l’analyse estimé à plus de 6 milliards d’euros !

Après plusieurs mois d’incubation à Station F, qui lui ont permis de faire la preuve fonctionnelle et marché de son prototype, Hugo Gradel, fondateur de True Spirit, vient de rejoindre le Tarmac pour industrialiser son spectroscope et préparer sa mise sur le marché de la V1 du produit dès 2020.

Pour tenir sa roadmap, True Spirit prévoie deux recrutements cette année : un(e) chimiste du vin, et un technicien optique avec une expérience en industrialisation et en électronique. Avis aux amateurs… de bon vin !