Faire reculer les effractions grâce à un nouveau service dissuasif de gardiennage

L’Isère est le deuxième département le plus touché après le Rhône. D’après l’Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales, sur les 10 000 cambriolages par an en Isère, 22% ont concerné des locaux professionnels.

Dissuader les personnes malveillantes, renforcer la sécurité des bâtiments la nuit et gagner en réactivité en cas d’alerte, tels sont les objectifs du nouveau dispositif lancé par inovallée.

Les pertes liées au vol se comptent parfois en centaine de millier d’euros !

Portes blindées, vitres anti-effraction, serrures trois points, alarme, vidéosurveillance, les moyens ne manquent pas pour se prémunir des effractions. Pour autant, de nombreux dirigeants d’inovallée se sont retrouvés confrontés à ces mésaventures.

Comme en témoigne Christophe Renaud, dirigeant de la société REALISS (sur Meylan) : « Après 7 cambriolages en 15 mois, je peux presque prétendre au titre de Champion Olympique ». Les pertes liées au vol se comptent parfois en centaine de millier d’euros, comme ce fût le cas pour la société KAYENTIS (bureaux situés au 1er étage sur Meylan), auxquels il convient d’ajouter les sommes nécessaires à la réparation ou à la remise en état des dégradations causées par le passage des malfaiteurs.

La dissuasion étant l’un des vecteurs le plus efficace

Face à l’exaspération des dirigeants, inovallée a donc lancé une consultation (fin 2018). L’idée : étudier la mise en place d’un service de gardiennage mutualisé. En matière de sécurité, la dissuasion étant l’un des vecteurs le plus efficace, selon la gendarmerie.

Cette démarche s’inscrit d’ailleurs dans la continuité des actions déjà menées par inovallée (avec les pouvoirs publics et les collectivités locales) pour faire installer des caméras de vidéosurveillance sur les entrées et sorties de zone, côté Meylan et Montbonnot.

inovallée a donc réuni en début d’année ses dirigeants afin de présenter les contours de ce nouveau service.

AG ordinaire exceptionnelle du 28.01.19

Les dirigeants se sont exprimés en faveur du projet. Depuis, le service a été mis en place et les entreprises bénéficient désormais :

  • de la présence d’une équipe de surveillance (rondes en véhicule dédié) toute l’année,
  • du renvoi automatique de tous les appels d’urgence vers l’équipe de ronde déjà sur place,
  • de l’installation de plus de cinquante panneaux d’informations précisant la protection du site.

Cette expérimentation aura lieu pendant 2 ans.
Téléchargez ici la plaquette complète.

Pour toutes les questions autour de la sécurisation du site, veuillez contacter Annie SOUFI // Directrice Générale a.soufi@inovallee.com // 04 76 90 41 57