Inovallée : presque 50 ans après la naissance du concept, une vocation technopolitaine confortée !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
A VPN is an essential component of IT security, whether you’re just starting a business or are already up and running. Most business interactions and transactions happen online and VPN

Technopôle ou technopole ?

Un technopôle (du grec techno = technique et polis = ville) est une zone urbaine spécialement aménagée pour accueillir les entreprises de haute technologie et en favoriser la création et le développement. Il réunit sur un site péri-urbain des centres de Recherche publics et privés, des startups, des PME et des grands groupes avec une ambition qui est celle de faciliter la « fertilisation croisée » entre tous ces acteurs.

La notion de technopôle est apparue en France vers 1970, à l’initiative de la DATAR, comme application des théories de François Perroux sur les pôles de croissance. Le modèle existait déjà aux Etats-Unis : route 128, près de Boston, Silicon Valley dans le sud de San Francisco, près de l’université de Stanford. Il existait aussi en URSS et au Japon sous la forme de villes nouvelles scientifiques : Akademgorodok en Sibérie, et Tsukuba au nord de Tokyo.

En France, les premiers exemples de technopôles ont été le Parc international d’activités de Valbonne Sophia-Antipolis, dont le plan d’aménagement avait été approuvé en 1974, et la Zone d’innovation et de recherche scientifique et technique (ZIRST), lancée en 1972, devenue inovallée en 2005.

Une technopole (sans accent) est à la fois un pôle d’innovation et un pôle urbain capable d’entraîner un développement régional, voire national. Les principales technopoles s’identifient aux grandes métropoles. Source : http://geoconfluences.ens-lyon.fr/glossaire/technopole

Au sens courant du terme, inovallée serait un technopôle plus qu’une technopole.

Mais cette différenciation opérée par le langage courant ne reflète pas ou plus tout à fait la réalité des territoires, puisque c’est le réseau français Retis qui aujourd’hui audite et décerne le label « technopole » aux écosystèmes d’innovation territoriaux.

La technopole by Retis : un label d’innovation en réseau, devenu référentiel international

Les technopoles sont nées de l’initiative des acteurs locaux. Leur émergence n’a pas été normée initialement par un cahier des charges mais résulte de la prise de conscience d’une nécessaire démarche concertée des responsables locaux en faveur de l’innovation et de l’entreprenariat.

Depuis sa création d’abord sous le nom de France Technopole, puis de FTEI (France Technopole Entreprises Innovation) et enfin de RETIS, le réseau a progressivement rassemblé les Technopoles, puis les CEEI (Centres Européens d’Entreprises et d’Innovation) et les Incubateurs publics, répartis sur l’ensemble du territoire français y compris les DROM – COM.

Depuis 2008, il s’est ouvert aux pôles de compétitivité (qui ont maintenant rejoint l’Association Française des Pôles de Compétitivité) et aux incubateurs privés (adossés aux établissements d’enseignement supérieur), et encore plus récemment à de nouveaux acteurs comme des collectivités locales, des partenaires privés et d’autres à venir.

Depuis 2014, RETIS est le représentant du réseau EBN (European Business and Innovation Network) et du réseau IASP (International Association of Science Parks) en France, avec pour mission de renforcer la proximité avec les affiliés français, et de développer une offre de services complémentaire et optimisée.

L’association RETIS,  a capitalisé les retours d’expériences, et créé le référentiel Technopole.

A ce jour, 43 technopoles françaises sont labellisées par Retis, dont inovallée, et peuvent ainsi arborer officiellement le titre de technopole au féminin !

Les missions technopolitaines nécessaires au label

Le référentiel technopole mis en place par le réseau Retis qui sert de base aux audits et aux labellisations repose sur 3 missions, qui font le cœur de métier des technopoles :

  1. Ingénierie de l’incubation et accompagnement d’entreprises innovantes
  2. Animation et mise en réseau des compétences scientifiques et industrielles
  3. Marketing territorial

50 ans après sa création, inovallée conforte plus que jamais sa vocation technopolitaine sur l’ensemble de ces 3 piliers.

1) L’incubation et l’accompagnement des entreprises innovantes

Cette mission consiste à détecter, évaluer, sélectionner et accompagner des projets innovants qu’ils soient issus de la recherche académique (incubation publique), qu’ils émanent de porteurs individuels ou bien qu’ils proviennent d’entreprises existantes. L’objectif est de faciliter la création et le développement d’entreprises innovantes sur le territoire.

Concrètement, cette mission se décompose en plusieurs actions, qui au sein d’inovallée sont essentiellement portées par le Tarmac, l’incubateur d’inovallée :

  • Détection et sourcing de projets – le Tarmac travaille main dans la main avec tous les acteurs amont de la chaîne de l’entrepreneuriat et de l’innovation, qui s’impliquent dans la gouvernance (Comité d’orientation annuelle et comités de sélection) : la SATT Linksium, Inria, le CEA, l’UGA, les structures de valorisation, le pepite oZer, l’espace Entreprendre de la CCI, les réseaux Initiative et Entreprendre …
  • Evaluation et orientation: chaque année, ce sont plus de 40 porteurs de projets qui sont reçus au Tarmac, évalués et ré-orientés en cas de besoin
  • Hébergement et accompagnement à la création d’entreprise d’innovante: chaque année, une trentaine de startups sont hébergées et accompagnées de manière individuelle et collective et ce pour une durée de 3 ans, avec un turn-over annuel moyen de 10 à 15 arrivées pour 10 départs.
  • Formation: une centaine d’événements entrepreneuriaux sont organisés chaque année pour les entrepreneurs, dont une quinzaine d’ateliers de formation / action. Organisme de formation datadocké, inovallée propose également des formations de 1 à 4 jours sur des thèmes divers.
  • Financement de prestations externes pour les accompagnés: à ce jour, seules des interventions collectives d’experts pour des sessions de formation sont prises en charge par le Tarmac. Mais la création d’une structure juridique défiscalisée, inoboost, vise précisément à pouvoir financer des prestations externes individualisées.
  • Mentorat: des parrains / mentors chefs d’entreprise peuvent être choisis par les entrepreneurs incubés, sachant que le Tarmac est partenaire du Réseau Entreprendre et base camp OSV, ce qui permet aux incubés de bénéficier d’un parrainage externalisé.
  • Accompagnement à l’international & softlaning : le Tarmac est co-fondateur du projet FAISE, French Alpes International Softlanding, qui permet à ses startups de bénéficier de bootcamps immersifs dans un réseau international d’incubateurs partenaires. Par ailleurs, des partenariats avec la French Tech, la Team Export et Pramex permettent au Tarmac de bénéficier d’un réseau d’experts à l’international.
  • Montage de projets collaboratifs: sur ce volet, le Tarmac n’intervient pas encore au montage juridique de consortiums, mais peut sourcer sur les entreprises de son territoire (comme parmi ses partenaires académiques) de futurs partenaires potentiels pour monter des projets collaboratifs via le pôle de compétitivité Minalogic dont inovallée est partenaire.

2) L’animation et la mise en réseau des compétences scientifiques et industrielles sur le territoir

Cette mission consiste à favoriser les synergies entre l’industrie et la recherche sur un territoire en facilitant la mise en réseau des acteurs académiques, économiques et financiers pour une meilleure diffusion et circulation de l’information, mais aussi à impulser, animer ou structurer les filières d’excellences du territoire ou les filières en émergence.

Là encore, inovallée est pleinement au RDV des missions technopolitaines :

  • Ingénierie de projets structurants internes: la création de l’outil défiscalisé Inoboost permettra de soutenir l’accompagnement aux startups du Tarmac mais aussi aux TPE : PME d’inovallée qui ont besoin de compétences externes. Inovallée mène en parallèle plusieurs projets structurants, dont un projet de transformation numérique pour proposer à ses membres un espace virtuel personnalisé, ou encore un projet de show-room des technologies de la technopole.
  • Animation innovation filières et trans-filières: inovallée est partenaire des trois grands clusters de filière de l’écosystème que sont Medicalps (sur la santé), Digital League (sur le numérique) et OSV (sur la sportech), et est un membre actif de la French Tech. Par ailleurs, inovallée est en train de mettre en place des groupes dirigeants par filières (Proptech, Audiovisuel, Fintech, Edtech …), pour les promouvoir de manière concertée et mener des actions collectives (salons, événements, etc)/
  • Contributions partenariales aux stratégies de développement local: inovallée est impliquée dans tous les grands projets structurants du territoire (pacte économique local, conseil d’école IAE, UGA, Forum 5i, etc).
  • Actions de sensibilisation innovation / entrepreneuriat: là encore, inovallée est présente sur tous les fronts, que ce soit sur les jurys des projets entrepreneuriaux étudiants (INP, IAE et GEM), les jurys de concours de startups (Innotrophées, Innosport, Nextinnov …), ou par son implication dans les programmes nationaux Option innovation et régionaux Option startup, qui lui permettent d’accueillir des classes de collèges et lycées, ou enfin par l’organisation de grandes journées entrepreneuriat / innovation avec ses partenaires (Inria notamment).

Enfin, certaines technopoles proposent des fonctions supports à leurs membres :

  • Reporting technique
  • Reporting financier
  • Pilotage et suivi administratif des dossiers.

Sur ces 3 volets, inovallée s’appuie sur un réseau de plus de 60 partenaires experts en ingénierie financière, en fiscalité, en projets européens, en droit social et droit des affaires, etc.

3) L’accueil d’entreprises et la promotion du territoire

Cette mission consiste à développer une offre d’accueil et d’hébergement dédiée aux entreprises innovantes, couvrant le parcours résidentiel des entreprises, et à mettre en œuvre des actions de marketing territorial, allant de l’événementiel au développement de projets d’aménagements et d’infrastructures dédiés à l’innovation.

Sur ce premier volet, inovallée travaille main dans la main avec tous les acteurs de la chaîne : collectivités pour les projets urbains et les permis de construire, commercialisateurs pour le suivi des mouvements d’entreprises et les disponibilités de locaux, AURG pour les projections long terme…

Par sa connaissance fine des entreprises, elle veille à mettre en perspectives les projets des promoteurs et collectivités avec les besoins des entreprises innovantes, en insistant sur plusieurs nécessités en termes d’infrastructures :

  • Soutenir le développement des m² dédiés à l’économie pour répondre aux besoins de croissance et d’extension des entreprises établies
  • Veiller à la mixité locative bureaux / ateliers pour pérenniser sur le territoire les entreprises hardware de sa filière clé autour des « smart technologies »
  • Tout en conservant l’esprit campus et verdoyant qui en a fait le succès par la qualité de vie au travail exceptionnelle d’inovallée

Sur le second volet, inovallée remplit pleinement les missions de toute technopole qui se respecte, à savoir :

  • Organisation d’événements: inovallée prépare actuellement un grand événement dédié à la filière Proptech avec la métropole, et s’implique dans les deux gros événements internationaux du territoire que sont le forum 5i et le HLF
  • Promotion du territoire, communication: inovallée met à la disposition de ses partenaires un ensemble d’outils de communication pour promouvoir la technopole et ses entreprises (site internet, newsletters, magazine éco en ligne, plaquette, chaîne youtube, réseaux sociaux), et contribue par ses relations publiques et presse au rayonnement du territoire.
  • Participation à des salons: inovallée et le Tarmac participent avec leurs entreprises à divers salons comme le CES, Vivatech, le Sido, Semicon ou Innovex Computex
  • Veille / intelligence économique: par son bilan annuel de conjoncture, inovallée tient à jour un observatoire économique du dynamisme de son territoire. Par ses actions en matière de veille presse, par sa participation à des conférences sur l’innovation (cercle des économistes, journée de la Recherche Orange, etc), et la curiosité de ses équipes terrain, inovallée est un capteur de tendances économiques autour de l’innovation et de ses enjeux.
  • Accueil de délégations étrangères et softlanding: inovallée est co-porteur du projet FAISE, reçoit chaque année une dizaine de délégations étrangères en partenariat avec son partenaire Invest in Grenoble Alpes, et son incubateur Tarmac est labellisé French Tech Visa pour accueillir les entrepreneurs étranger.

Le comité d’agrément, garant de la vocation technopolitaine d’inovallée

Si par leurs missions, inovallée et son incubateur Tarmac sont plus que jamais en phase avec le référentiel Retis, le premier maillon de cette chaîne de l’innovation reste … le comité d’agrément !

Créé dès 1972 au lancement de la technopole, c’est en effet le comité d’agrément qui par son regard sélectif sur les projets d’implantation permet à inovallée depuis sa naissance de garder le cap de l’innovation.

Présidé par Henri-Marc Michaud, Directeur de l’institut de valorisation INPG SA, ce comité réunit les grandes instances économiques de l’écosystème Grenoble Alpes et représente les 3 grands collèges de la « fertilisation croisée » que sont les collectivités (métropole, Grésivaudan, Villes de Meylan et Montbonnot, ARAE, CCI), l’université et la Recherche (UGA, INPG SA, INP, CEA), et le monde économique (un membre du Bureau d’inovallée, dirigeant d’entreprise).

Son rôle est de vérifier chaque mois l’adéquation des activités des entreprises candidates à l’implantation avec les critères technopolitains et le respect des quotas, à savoir 70% d’entreprises innovantes et/ou technologiques et 30% de services tertiaires.

Chaque année, ce sont ainsi une vingtaine d’entreprises qui sont auditées avant de rejoindre la technopole …

Besoin d'un accompagnement ?

Menu de navigation

Sports & Loisirs

Annuaire

Cvthèque

Offres d'emplois

Le Mag

L'agenda

My ino