Introduction en bourse réussie pour Kalray qui confirme la pertinence de sa technologie sur les enjeux d’avenir

Introduction en bourse réussie pour Kalray …

Quelques mois après son introduction en bourse en juin sur le marché Euronext Growth, qui lui avait permis de signer le mielleur IPO de tous les temps avec 43,5M€ d’augmentation de capital et une demande globale presque deux fois supérieure à l’offre initiale, Kalray vient de publier ses résultats semestriels 2018 qui confirment à la fois le succès de l’introduction en bourse (47,7 M€ levés), et sa capacité à suivre sa feuille de route technologique (Kalray prépare sa prochaine génération de processeurs intelligents) et commerciale (Kalray vise le déploeiment à grande échelle de ses produits sur les marchés des datas centers nouvelle génération et des voitures intelligentes).

« Ces étapes majeures franchies au 1er semestre ainsi que nos différents projets en cours viennent conforter nos objectifs de montée en puissance commerciale en 2019, d’équilibre opérationnel en 2020 et d’un chiffre d’affaires de 100 M€ en 2022. », se félicite Eric Baissus, président du directoire de Kalray [ source : L’essor].

… qui confirme la pertinence de ses processeurs massivement parallèles pour répondre aux besoins des nouvelles générations de data centers et de la voiture autonome

Kalray avait parié sur la puissance de calcul en concevant des puces à haute performance capables de paralléliser le traitement des données avec une faible consommation électrique, des qualités techniques particulièrement adaptées aux algorithmes d’intelligence artificielle dont les datacenters et les voitures autonomes vont faire une consommation effrénée. Cette prouesse technologique fruit de l’excellence française s’appuie sur 20 brevets internationaux, qui ont amené Kalray à concevoir une famille de processeurs manycore programmable (MPPA® ), qui intègrent 286 cœurs de calcul sur une seule puce en silicium, accompagné d’un ensemble d’outils logiciels pour développer facilement des applications sur MPPA sans passer par les assemblages complexes actuels (DSPs, FPGAs et micro-controleurs).

Et la technologie a fait ses preuves puisque Kalray a dévoilé en juin dernier avec AIC ses solutions de traitement de données en ligne et d’intelligence artificielle au salon International SuperComputing à Francfort.

Créée en 2008 par essaimage du CEA, Kalray emploie aujourd’hui 65 personnes avec des bureaux sur inovallée, en Californie et au Japon.