Tenevia lauréat de l’appel à projets «Solutions innovantes pour la ville durable en Afrique» grâce à ses caméras intelligentes de surveillance des inondations

La prévention des inondations est devenue un véritable enjeu pour la protection des populations. Selon le Ministère de la Transition écologique et solidaire, en France, 17,1 millions de résidents permanents seraient exposés aux conséquences des inondations par débordement de cours d’eau. Ces risques sont encore aggravés par les effets du changement climatique sur l’élévation du niveau moyen des mers et la multiplication possible des fortes tempêtes. Or, la connaissance des aléas et des risques d’inondation est un préalable fondamental à leur prévention. Pour répondre à cet enjeu majeur, TENEVIA a développé un dispositif numérique complet de surveillance et prévision, se décomposant en deux volets : des capteurs innovants de mesure reposant sur des caméras intelligentes et un modèle de prévision auto-ajustable des crues. Face à l’urgence climatique, Tenevia est de plus en plus sollicité au-delà de nos frontières. Dans le cadre de l’appel à projets « Solutions innovantes pour la ville durable en Afrique », un nouveau projet pourrait d’ailleurs voir le jour au Maroc.

Confronté à des précipitations violentes et soudaines, le royaume du Maroc subit en effet d’importantes crues typiques des climats méditerranéens. Leur occurrence et intensité augmentent avec l’accélération du changement climatique, en particulier dans la Ville de Fès, située au Nord-Est du pays. Dans le cadre de l’appel à candidatures, lancé en prévision du sommet Afrique-France 2020, qui se déroulera en juin 2020, pour sélectionner des projets innovants dans le domaine de la ville durable en Afrique, TENEVIA a présenté le projet « Ouādī 4.0», visant à renforcer la résilience de la ville de Fès face aux risques de crues violentes.

226 candidatures ont été reçues, présentant des dossiers d’une grande qualité, portant sur différentes thématiques telles que la mobilité, l’environnement, l’eau, la santé, le numérique, l’énergie, l’aménagement ou l’agriculture. Les 21 projets lauréats, dévoilés à l’occasion de l’édition 2019 du forum « Ambition Africa », le 30 octobre dernier au ministère de l’Économie et des Finances, bénéficieront d’un financement du Fonds d’études et d’aide au secteur privé (FASEP), de l’ordre de 500 000 €.

Vision par ordinateur et modélisation numérique : quand l’IA se met au service de la planète

Pour TENEVIA, startup créée en 2012 par Arnaud BRUN et Georges-Marie SAULNIER, incubée au Tarmac avant de s’implanter sur inovallée, cet appel à projets remporté est un pas de plus vers l’export ! Car si la jeune entreprise, qui compte actuellement une dizaine de salariés, a parmi ses références clients plusieurs villes françaises, à l’image de Nice et Toulon, elle reçoit également des sollicitations de plus en plus nombreuses à l’international.

Les solutions développées par TENEVIA présentent en effet de nombreuses innovations suscitant un fort intérêt au-delà de nos frontières. Elles exploitent deux domaines de l’Intelligence Artificielle (IA) : la vision par ordinateur (analyse d’images) et la modélisation numérique. La première composante technologique consiste à venir détecter et mesurer des informations en utilisant les pixels d’une ou plusieurs images.

La technologie développée repose sur des algorithmes d’analyse et traitement d’images toujours plus performants. Quant à l’aspect modélisation numérique de processus environnementaux, il s’agit de représenter via des logiciels de modélisation (simulateurs), le fonctionnement complexe et dynamique d’éléments naturels, comme le bassin versant et ses interactions avec l’eau, le manteau neigeux, les glaciers, etc.

Structurée en quatre familles de produits, protégés par des brevets, les technologies disruptives de TENEVIA offrent de nouvelles perspectives au marché de la métrologie de l’environnement, permettant d’obtenir des informations environnementales inaccessibles jusqu’alors, sous la forme de logiciels, capteurs, simulateurs ou encore de services en ligne.

Des capteurs intelligents couplés à un modèle de prévision auto-ajustable

Le principe est le suivant : les capteurs TENEVIA, déployés le long des cours d’eau, mesurent en temps réel les hauteurs d’eau (CamLevel) et évaluent leurs débits (CamFlow). Une alerte est déclenchée dès que les seuils sont dépassés. Contrairement aux systèmes de surveillance plus traditionnels, telles les jauges d’eau, les caméras sont situées au-dessus de la ligne de flottaison et rendent accessibles les données y compris pendant la période d’inondation.

« C’est un excellent support qui nous permet une véritable surveillance des cours d’eau en temps réel et permet de compléter les actions terrain des acteurs de la sécurité civile en cas de risque avéré », explique Géraldine CRESPIN, Responsable du service des espace naturels et urbains en charge des risques naturels de la Métropole de Toulon Provence Méditerranée.

Afin d’anticiper au maximum le risque, les capteurs peuvent être couplés à un modèle de prévision auto-ajustable des crues, baptisé TENEVIA HydroCore®. Avec sa fonctionnalité d’assimilation de données en temps réel, celui-ci permet de prévoir l’évolution des rivières, en réponse aux précipitations et températures prévues. Les solutions développées par TENEVIA sont, en outre, interopérables avec les capteurs ou autres outils existants afin de faciliter la supervision des données.

Une nouvelle application avec la Cam Water Quality : la détection de pollution en milieux aquatiques

Très à l’écoute des besoins de ses clients, TENEVIA développe sans cesse des fonctionnalités capables d’adresser de nouveaux marchés. La PME inovallienne a été récompensée par de nombreux prix d’innovation, dont celui du secrétariat général de l’Organisation des Nations Unies en charge de la prévention des risques naturels en 2015. Fin 2018, elle a également été lauréate du concours d’innovation porté par l’ADEME, dans la catégorie écosystèmes terrestres, aquatiques et marins, grâce à son projet Cam Water Quality.

Cette caméra a été conçue pour fournir de nouvelles informations relevant de la détection de pollution sur les rivières et autres milieux aquatiques continentaux. TENEVIA a développé des algorithmes permettant de détecter et de compter, par exemple, les déchets flottants (plastiques), ou encore d’évaluer la turbidité de l’eau (teneur en particules en suspension), fuites ou nappes d’hydrocarbures, ou autres matières qui troublent l’eau. Ce projet d’innovation, mené en partenariat avec l’ADEME, a d’ailleurs trouvé son site pilote sur le bassin de la Villette. Il permettra de tester et de valider les algorithmes développés par TENEVIA sur ce premier site opérationnel en France, avant d’être déployé à l’échelle internationale. À suivre donc !