[France Relance] Avec le projet MEPCOS, Cedrat Technologies met ses mécanismes de pointage pour communication optique laser au cœur des constellations satellitaires

A VPN is an essential component of IT security, whether you’re just starting a business or are already up and running. Most business interactions and transactions happen online and VPN
Lightspeed, satellites

Avec près de 45 ans d’expérience, la PMI meylanaise spécialisée dans la conception d’actionneurs et de capteurs pour la mécatronique et la détection, Cedrat Technologies, a récemment profité du Plan de Relance pour initier MEPCOS, un projet spatial au cœur de deux révolutions : le New Space et les télécommunications optiques laser en espace libre. Focus.

C’est l’une des tendances de fond de ces dernières années et un nouvel eldorado pour l’aérospatial : celles de la création de constellations satellitaires à travers l’avènement des microsatellites évoluant en orbite basse. Un marché en plein essor, en attestent les nombreux projets tels qu’OneWeb (648 satellites déployés à partir de 2022), Starlink (la méga constellation satellitaire d’Elon Musk qui prévoit 12 000 satellites d’ici 2025) ou encore le projet Kuiper initié en 2019 par Jeff Bezos et qui envisage de lancer plus de 3200 appareils en orbite basse…

MEPCOS, un projet au cœur de deux révolutions

« Les constellations de satellites de télécommunication forment un nouveau segment spatial en train de révolutionner le marché spatial des télécoms. Au lieu d’un seul gros satellite géostationnaire à 36 000km d’altitude, très coûteux et fonctionnant surtout en Broadcast, le marché se tourne vers des ensembles de petits satellites peu chers et placés en orbites basses de 200 à 1000 km d’altitude en lien les uns avec les autres et avec le sol. La taille des constellations actuelles ou futures à court terme tend à croître considérablement : 882 satellites pour ONEWEB, 298 pour LIGHTSPEED de TELESAT, 12 000 pour STARLINK de SPACE X… » précise Frank Clayessen, Directeur général de la SRC Cedrat Technologies. Les constellations satellitaires représentent un avenir pour les télécommunications : reste à utiliser les dernières technologies en la matière. Et c’est précisément sur ce segment qu’intervient le projet MEPCOS, porté par l’entreprise historique d’inovallée, avec le financement de Bpifrance dans le cadre du plan France Relance.

Jusqu’à présent, les télécoms satellites utilisaient des systèmes radio fréquence. C’est encore le cas avec le projet ONEWEB. Or, une autre évolution est en marche depuis ces dernières années : celui des liaisons optiques laser en espace libre (FSO pour Free Space Optics). Leurs avantages résident dans leur capacité à proposer des débits jusqu’à 1000 fois supérieurs au réseau hertzien. Cette technologie a d’ailleurs été retenue dans le projet de constellation satellitaire européen LIGHTSPEED de TELESAT qui nécessite un ajustement précis de l’émetteur vers le récepteur via des dispositifs de pointage ultra performants. « Il est primordial de maîtriser cette technologie à l’échelle européenne, car elle permet de communiquer à très haut débit, de la 5G, avec l’IoT ou encore avec des véhicules autonomes par exemple. Pour y arriver, cela passe par répondre à une difficulté inhérente à la technologie : la nécessité de pointer de manière précise l’émetteur laser vers le récepteur ».

20 ans d’expérience dans les solutions de pointage

Fort de sa triple expérience en spatial, en optronique et dans l’innovation continue, Cedrat Technologies s’est investie dans le projet MEPCOS afin d’industrialiser ces mécanismes de pointage spatiaux ultra précis. Pour ce faire, l’entreprise meylanaise, comptant plus de 20 ans d’expérience en ce domaine à travers ses solutions FSM (Fast Steering Mirrors) – un système à quatre actionneurs piézoélectriques amplifiés permettant d’orienter rapidement et précisément un miroir sur deux axes de rotation – doit répondre à deux challenges majeurs :

  • Finaliser et qualifier la définition spatiale de modèles P-FSM (Piezo Fast Steering Mirrors) et M-FSM (Magnetic Fast Steering Mirror) conçus en « design to cost » ;
  • Organiser son industrialisation avec comme objectif de produire des FSM en quantité 100 fois plus importantes à des prix unitaires 10 à 20 fois plus faibles d’ici fin 2021 pour les P-FSM et à partir de l’an prochain pour les M-FSM.

Un projet ambitieux porté par Cedrat Technologies qui répond à un enjeu stratégique : la fabrication de satellites fiables en grande quantité et à faible coût afin d’assurer à l’Europe une certaine forme d’indépendance et une vitrine de ses compétences.

 

Sources :

Besoin d'un accompagnement ?

Menu de navigation

Sports & Loisirs

Annuaire

Cvthèque

Offres d'emplois

Le Mag

L'agenda

My ino